samedi 24 juin 2017

Jonathan Strange & Mr Norrell de Susanna Clarke

Synopsis : Il y a des siècles de cela, du temps où la magie existait encore en Angleterre, le plus grand magicien de tous était le roi Corbeau. Enfant d’homme élevé par des fées, le roi Corbeau mêla sagesse féerique et humaine raison pour fonder la magie anglaise. En 1806, année où commence le roman, il n’est plus guère qu’une légende. L’Angleterre est gouvernée par un roi fou, Lord Byron bouleverse les mœurs autant qu’il révolutionne la poésie, les guerres napoléoniennes ravagent le pays… et plus personne ne croit à la pratique de la magie. Or voici que Mr Norrell, le reclus de l’abbaye de Hurtfew, lance un défi aux magiciens théoriciens qui pullulent dans le pays : il prouvera qu’il est le seul véritable magicien du pays. [...]

Fantasy - 1144 pages - Editions Le Livre de Poche (2008)

Avis : Il me fallut l'impulsion donnée par le Challenge Printemps Elfique 2017, pour enfin m'attaquer à ce gros pavé aux allures un peu austères, avec sa couverture noire et les quelques avis partagés, glanés ça et là.

Précisons d'abord que c'est le premier roman de Susanna Clarke, et qu'elle mit près de 10 ans à l'écrire... Mais lorsque vous connaîtrez le pedigree de l'animal, vous comprendrez pourquoi ^_^ 
Voyez un peu :
En 2005, Prix Locus du meilleur premier romanPrix Hugo du meilleur romanPrix World Fantasy du meilleur roman, roman de l’année par le Time Magazine, Prix des Lecteurs du Livre de Poche, il a même été proposé pour le Man Booker Prize de 2004.

Et ce n'est certainement pas moi qui vous dirais que ce palmarès n'est pas amplement mérité, tant j'ai adoré cette histoire, et la plume qui nous la raconte !

L'histoire commence dans l'Angleterre de 1806, gouvernée par un roi fou, George III. 
Dans la ville d’York, une société de "gentlemen magiciens" se retrouvent chaque 3ème mercredi du mois afin de palabrer et se quereller sur l’histoire de la magie anglaise, alors qu'aucun d'eux n’a jamais jeté le moindre sort. L'arrivée d'un nouveau membre bouleverse la réunion, et l'avenir de l'Angleterre par la même occasion, avec sa judicieuse question :
« Pourquoi n’y a-t-il plus de magie en Angleterre ? »
Question centrale du roman, mais que ces messieurs n’apprécient guère, tant ils sont incapables d’y répondre.

— Elle présuppose que les magiciens ont plus ou moins le devoir d’appliquer la magie, ce qui est évidemment absurde. Vous ne voulez pas insinuer, je présume, que les botanistes ont pour tâche de concevoir de nouvelles fleurs ? Ou que les astronomes devraient peiner afin de réarranger les étoiles ? Les magiciens, monsieur Segundus, étudient la magie qui a été réalisée par le passé. Pourquoi devrait-on en attendre davantage ?

Un dénommé Norell va pourtant leur démontrer le contraire ! Magicien solitaire, taciturne, et peu courtois, il passe jour et nuit à étudier les textes magiques les plus rares dans son immense bibliothèque jalousement gardée de l'abbaye de Hurtfew, 

Il ne parlait presque jamais magie et, quand il s’y risquait, c’était comme une leçon d’histoire et personne ne pouvait supporter de l’écouter.

C'est lors d'une démonstration à distance fort concluante, qu'il prouve que la magie anglaise n'a pas disparu, et fort de ce succès, il accepte de quitter sa bibliothèque pour rejoindre Londres afin de mettre ses talents au service de la couronne, plongée en pleine tourmente de guerre napoléonienne.
Mais un autre magicien va alors sortir de l'ombre lui aussi, un certain Jonathan Strange !

Strange ne connaît aucun texte de magie, et son don s'est exprimé grâce au hasard d'une rencontre et de quelques sorts spectaculairement réussis. Il manque cruellement d'expérience et de savoir magique, c'est pourquoi lorsque Norell accepte, non sans réticences, de le prendre comme élève, son talent va vite se démultiplier. D'un naturel bien plus agréable que Norell, il va bientôt faire concurrence à son maître et séduire les hautes sphères de l'état.

Maintenant que les présentations de nos deux compères magiciens sont faites, je vais tenter de vous expliquer pourquoi j'ai tant aimé ce roman.

C'est le style qui m'a séduite en premier. Distingué sans être pompeux, il m'a immédiatement donné l'impression d'entrer dans l'un de ces grands classiques de la littérature anglaise du XIXème que j'affectionne tant. Il n'est pas étonnant que certains critiques aient fait le rapprochement avec du Jane Austen, auteure préférée de Susanna Clarke d'ailleurs.

L'Angleterre y est glorifiée dans tout ce qu'elle détient de légendes ancestrales, nous imprégnant totalement de la croyance que le berceau de la magie est bien originaire de ses terres.
Pour le prouver, l'auteure créé le personnage fictif de John Uskglass, dit Le Roi Corbeau, disparu depuis des siècles, il fût le souverain grâce auquel la magie se déversât sur le monde entier, créant des routes entres les mondes féeriques et celui des humains.
Les annotations relatives à la légende de ce Roi Corbeau sont prodigieusement considérables ! Répertoriées en fin d'ouvrage, elles donnent une envergure impressionnante de précision à cet héritage mystique créé de toutes pièces par S. Clarke. Chapeau bas !!!

La relation entre les deux magiciens est une source d'intérêt grandissant à mesure que l'un influence l'autre, et vice-versa. Jusqu'à la fin, on se demande comment elle va évoluer. Les jalousies vont-elles assombrir l'aube de leur amitié  ? Mesquinerie, rivalité, et même perfidie, sèment la discorde et nous absorbent dans des conjectures étonnantes !

La féerie est ici représentée par un garçon-fée particulièrement cruel ! "Le gentleman aux cheveux comme du duvet de chardon" est un personnage vraiment très réussi, qui s'est introduit dans le monde des humains à cause de Norell, et qui va tout au long du roman instiller une atmosphère malfaisante.
Maître du manoir des Illusions-perdues, les victimes de ses enchantements sombrent dans l'aliénation sans parvenir à se faire aider.
La frontière entre raison et folie est un thème important du récit. Strange lui-même se prête à des expériences afin de découvrir si la lisière entre les deux ne mérite pas d'être franchie afin d'accroître ses pouvoirs magiques, donnant lieu à des pages absolument captivantes !

Je vais m'arrêter là, mais vous imaginez bien qu'avec ses 1144 pages (en format poche), je pourrais encore continuer longtemps ;-)
C'est un roman qui se déguste posément. Ne venez pas y chercher des scènes d'action retentissantes sous peine d'être déçu(e)s ^^ Ici nous sommes dans la lenteur maîtrisée, dans le souci du détail, le temps nécessaire à une immersion british travaillée et appuyée.
Les personnages sont nombreux mais jamais on ne s'y perd tant le savoir-faire est éprouvé, à l'image d'un ballet, les chorégraphies sont si subtilement exécutées que tout paraît fluide et étourdissant à la fois.

Qualifié de chef-d'œuvre par certains critiques, je ne peux que me ranger de leur côté tant mon appréciation sera définitivement scellée par l'éblouissement que me laisse cette lecture !

En 2015, la BBC produit Jonathan Strange & Mr Norrell en mini-série de 7 épisodes. Je vais laisser s'écouler un peu de temps avant de la regarder, histoire de faire perdurer la magie du roman 💖

Ne manquez pas l'avis d'Acr0 !!!

32 commentaires:

  1. Coucou
    Je n'avais fait que croiser le titre jusqu'à maintenant sans m'intéresser à son contenu, la boulette 😵 ce n'est pas un livre pour ado comme j'avais cru et il m'a l'air intéressant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Elhyandra,
      Tu sais quoi ? Avant de me pencher vraiment sur son cas, j'avais un peu cette image-là aussi... Et puis en fouinant sur le net, j'ai compris que ce titre était vraiment une référence et un sacré bon bouquin ^^
      Je suis vraiment contente d'avoir suscité ton intérêt ;-) Merci de ta visite !

      Supprimer
  2. Je ne crois pas l'avoir lu celui-ci... Il faudrait que je remédie à ça !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si le nombre de pages et le rythme lent ne te rebutent pas, j'ai envie de te dire GO GO GO !
      Merci et à bientôt :)

      Supprimer
  3. J'ai tenté cette lecture dont le sujet me plaisait, mais j'avoue de ne pas avoir dépassé la centaine de pages ! Je n'ai pas accroché ... arfff ! ca arrive !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça nous arrive à tou(te)s ! Je sais que tu t'es amplement rattrapée par ailleurs, alors pas de regret ;-) Merci pour ton retour d'expérience sur cette lecture :)

      Supprimer
  4. Ah, c'est une lecture qui m'a véritablement marquée ! <3 J'ai adoré me plonger dans cet univers ! Après, je comprends tout à fait que d'autres lecteurs n'aient pas accroché, car le récit est "lent" : ce qui en ajoute pour moi une saveur, en endort peut-être d'autres ;) J'ai toujours du mal avec le Gentleman aux cheveux comme du duvet de chardon, et je crois être la seule au monde à me méfier de lui :D
    L'adaptation de la BBC est vraiment réussie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sa lenteur a été savoureuse pour moi aussi, et je comprends qu'elle t'ait marquée car je pense me souvenir de cette lecture pendant très longtemps ! Non, tu n'es pas la seule à te méfier du Gentleman aux cheveux comme du duvet de chardon... si je l'aperçois, je fuis loin de sa macabre demeure ;)
      Tu me donnes très envie d'avancer mon visionnage de la série BBC du coup !
      Merci pour ton avis, en totale harmonie avec le mien ;-)

      Supprimer
  5. 1144 pages! waouh! ça fait longtemps que je ne me suis attaquée à un tel pavé.
    J'avoue que tu piques ma curiosité avec ce livre Lupa. Je ne crains pas les récits lents tant que cette lenteur est maîtrisée. Il semble qu'il y ait foison de personnages. J'aime bien ça aussi :)

    Merci biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sûre qu'il te plairait ! C'est un roman rassasiant, et qui se déguste avec délice, idéal pour les vacances par exemple !
      Je suis contente que ta curiosité soit piquée, tu t'en doutes ;-) Alors peut-être à un de ces jours pour en reparler :) Merci !!!

      Supprimer
  6. Je rejoins complétement ton avis :D Dommage que le rythme n'ait pas été un peu plus soutenu car c'était sinon un coup de coeur. L'ambiance est intéressante, le monde vraiment riche. Bref un livre a découvrir ^^
    Je n'ai pas encore vu l'adaptation BBC, il fait que je me la note dans un coin avant d'encore oublier ;P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est chouette de se retrouver sur un ressenti enthousiaste ! C'est vrai que le rythme est lent, mais en même temps, c'est aussi ce qui fait son charme, et sa richesse ^^
      Je me retiens encore un peu, mais plus très longtemps, avant de regarder la série. L'impatience commence à trop se faire ressentir ^^ Peut-être aurons-nous l'occasion de comparer nos avis sur celle-ci ;-)
      Merci pour ton avis concordant, et à bientôt :)

      Supprimer
  7. eh ben ça c'est de l'avis ! je ne connaissais ni l'auteure, ni le livre, ni la série je dois bien avouer mais ton enthousiasme donne vraiment envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci ! C'est vraiment top si je t'ai donné envie de le lire ! Ma mission est donc remplie ;)

      Supprimer
  8. Tu me donne très envie de découvrir ce joli petit pavé (oui, plus de 1000 pages ça ne fait pas peur, surtout quand le roman à l'air trop bien ^_^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette ! Je suis ravie que le nombre de pages ne te freine pas, car c'est vraiment un super roman, à découvrir absolument !!! Merci de ta confiance :)

      Supprimer
  9. Ça fait longtemps que j'ai envie de le lire d'autant plus qu'il est dans ma Pal mais c'est aussi un joli pavé en VO donc faut avoir du temps devant soi (et j'ai d'autres gros pavés à lire avant). Alors je pense que ce sera pour 2018 :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, les pavés ça se programme !!! En VO il doit être encore meilleur, mais peut-être un peu difficile... dommage que je n'ai pas le niveau pour ^_^ Ton futur retour (en 2018 donc) m'intéressera énormément ;-) Merci de ton passage :)

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Merci beaucoup !!! Ce fût un réel plaisir de la rédiger, et je suis vraiment contente qu'elle te plaise :)

      Supprimer
  11. Je connais la série et le nombre de pages ne me rebute pas, mais où trouver le temps? Argh, il faudrait moins dormir, mais j'aime dormir... lol.Belle chronique, en tout cas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne suis pas une grande dormeuse et pourtant le temps me manque aussi cruellement ^^ Tant de bons livres nous attendent... Je te conseille vivement celui-ci, si un peu de temps se libère par chez toi, à l'occasion ;-) Merci beaucoup !!! :)

      Supprimer
  12. J'avais adoré ce roman (pour tout t'avouer, quand il est sorti, il y avait deux versions: couverture blanche et couverture noire. J'ai les deux dans ma bibliothèque! Oui, je sais, je suis irrécupérable... ).
    Je ne savais pas qu'il y avait eu une série tv, ça va me permettre de me replonger dans cet univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as les deux versions, black and white ? *_* Waouh, ça c'est de l'amour, en effet !!! Et je ne peux qu'approuver, tant il mérite que l'on s'entiche de ce roman ;-)
      Ravie de t'avoir fait découvrir la série, d'autant que le casting me semble plutôt pas mal en accord avec l'idée que je me faisais des personnages ! À voir si cela se confirme au visionnage ;)
      Merci de ce retour "fan attitude", j'adore !!! Bisous :)

      Supprimer
  13. Je ne me souviens pas avoir lu ce chronique sur ce livre, ou alors elles ne m'avaient pas marquée... Le nombre de page ne m'effraie pas, j'ai même tendance à aimer les pavés! Je pense être de l'aventure pour ce livre, je note le titre dans ma wishlist. 10 pour l'écrire c'est long, mais je pense que le final en vaut la chandelle et j'ai bien envie de découvrir tout cela.
    Merci pour ce beau billet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tu le notes dans ta wish-list me fait vraiment plaisir car j'ai une furieuse envie de communiquer mon engouement pour ce super roman ! Si tu aimes les pavés, je n'ai plus qu'à te conseiller de te jeter dessus, au plus vite, et tu ne le regretteras pas, promis !!! ;-)
      Merci à toi pour ton enthousiaste petit mot, et à bientôt :)

      Supprimer
  14. C'est un roman qui me tente depuis un moment, et tu ne fais que confirmer (voire aggraver ^^) mon envie. Je ne savais pas pour la mini-érie, il faudra que j'essaie de regarder ça aussi si je tombe en amour avec le roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il te tente, eh bien lance-toi ! J'aime beaucoup aggraver ce genre d'envies, je dirais même que j'adore ça ;-) Et si tu tombes en amour pour lui, n'oublie pas de revenir le partager par ici :-)
      Merci de ton sympathique commentaire :)

      Supprimer
  15. Un beau petit pavé que je ne connais pas... Mais ton enthousiasme titille ma curiosité ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis enchantée que mon enthousiasme ait volé jusqu'à toi !!! Merci de ta confiance :)

      Supprimer
  16. J'ai adoré ce beau pavé littéraire :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans mes bras !!! C'est cool de venir partager ton enthousiasme ici, merci ;-)

      Supprimer