jeudi 7 février 2019

Les Aventuriers de la Mer T4 : Brumes et tempêtes de Robin Hobb

Synopsis : Quelle ironie ! Alors qu'Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d'absence, la famille Vestrit, à l'image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais. Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa vivenef Vivacia, dont elle n'aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d'un tour dans son sac... Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu'à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

Titre original : The Liveship Traders Trilogy, book 2 : Mad Ship (1999)

Fantasy - 381 pages - Editions J'ai Lu (2005)

🔔 Ohé ohé, moussaillons ! Nous revoilà sur le pont ! 🔔
Accrochées au bastingage, Itenasara et moi avons repris le large 🌊

Encore une fois, Robin Hobb a été une Capitaine hors pair pour prendre la tête du convoi, et fendre les flots de mes émotions. Une quatrième traversée à l'ambiance particulière. Presque étrangement calme, comme si l'histoire se trouvait dans l’œil du cyclone, au sein de ce trompeur moment d'accalmie passager qui ne dure jamais, et précède toujours le retour des terribles bourrasques .

Je ne suis pas en train de dire qu'il ne s'est rien passé dans ce tome, bien au contraire ! Durant ce répit illusoire, les personnages et les événements se sont retrouvés à des croisements décisifs, dont seul l'avenir pourra nous livrer les conséquences. D'ici-là, ce sont de nouvelles craintes, et les contours de lendemains incertains qui semblent jaillir en divers endroits.

D'abord sur les ponts de trois merveilleuses vivenefs, où le roulis forcit à mesure que l'inquiétude gagne en intensité. 
- La Vivacia, capturée par des pirates, et dont l'avenir s'engouffre dans une tempête d'incertitude, est en grand danger.
- La sage Ophélie au caractère bien trempé, est aussi menacée depuis que les mercenaires de cet imbécile de Gouverneur l'ont attaquée.
- Et ce cher et attachant Parangon, échoué depuis des années sur le sable, se retrouve dangereusement convoité pour son bois sorcier.

À terre, les ombres s'allongent sous un ciel chargé de menaces. Les rues de Terrilville deviennent inquiétantes, les taxes étranglent les marchands, les traités passés sont foulés aux pieds, et la colère devrait bientôt gronder. 

Dans ce maelström d'événements, nos personnages préférés mûrissent par la force des choses, et se trouvent confrontés à des choix qui n'en sont pas vraiment. 
La famille Vestrit, au centre des bouleversements, voit ses membres, tous différents et tellement charismatiques, faire preuve d'une combativité incroyable, en suivant des buts et chemins pourtant séparés.

Hiémain reste mon élu ! De ce jeune homme irradie une authentique lumière, une chaleur bienfaitrice qui inondent les pages qui lui sont dédiées. Sans trop en dire à son sujet, j'ai eu le sentiment d'assister à l'émergence d'une libération multiple : libération du joug paternel, libération d'un pouvoir refoulé (ou sincèrement ignoré ?), libération d'une forme d'acceptation de sa destinée... Il sort peu à peu de sa chrysalide, nimbé d'une force qui le dépasse encore, mais qu'il commence néanmoins à entrevoir, et j'en suis ravie !
« Accepte et tu pourras survivre. Si tu restes en arrière, en répétant que ce n’est pas ta vie, que tu n’es pas fait pour ça, tu passeras à côté. Il se peut que tu n’en meures pas mais autant être mort, pour ce que ça te rapportera, à toi ou aux autres. »
Althéa, Ronica, ou Keffria incarnent la force féminine inébranlable de cette famille, droites et presque stoïques dans l'adversité, elles gardent le cap avec détermination.

De détermination, la perfide et calculatrice Malta n'en manque pas non plus, mais seulement pour servir ses propres ambitions. Elle va leur en faire baver, c'est une certitude. Je suis convaincue qu'elle tient davantage des Havre, patronyme de son exécrable père Kyle, et que rien de bon ne coulera de sa malignité. 

Ce même Kyle, qui est en fâcheuse posture pour l'instant, n'a pas dit son dernier mot, c'est certain. J'ai dans l'idée qu'il mijote un mauvais coup, et qu'il serait prêt à s'allier à un ennemi passé (un individu aussi peu recommandable que son nom est imprononçable) pour reprendre la main. Ces deux-là pourraient former un sinistre binôme, j'en frémis d'avance 😨

Un nouveau personnages issu du Peuple du Désert des Pluies m'intrigue énormément : Reyn ! Je pressens qu'il va jouer un rôle important, et suis un peu attristée à l'idée que cette peste de Malta se joue de lui. Je ne le sens pas mal intentionné, mais empli d'ardents espoirs face aux mystères endormis de la Cité des Anciens.

Le fruit de mes plus grande délibérations se porte sur Ambre. Qui est-elle vraiment ? D'où tient-elle ce savoir, ces informations, et cette capacité presque intuitive à envisager les événements passés et à venir ? Elle est la plus magnétique du récit. Ses paroles semblent toujours tirées d'un puits de sagesse immémorial. Je fonde de grands espoirs sur son acuité, ainsi que sur son désir de protéger Parangon de ces vautour prêts à le débiter en fagots magiques. J'espère que le lien qui les unit se transformera en une inattaquable corde d'amarrage.
« La fatalité fond sur nous. Le temps s’étire, les jours se suivent pesamment, en nous berçant de l’illusion que le désastre redouté va être différé. Puis, brusquement, les jours sombres que nous avons tous prédits sont sur nous, et l’heure est passée où nous aurions pu éviter le sort funeste. »
Et pendant ce temps, dans les fonds marins, les serpents attendent la révélation, qui sera ardente et d'envergure, j'ai déjà ma petite idée là-dessus ^_^ Et croyez-moi, elle m'enchante par avance !!!

De nombreuses questions se posent encore pour la suite : Qui est Celle-Qui-Se-Souvient ? D'où peut bien venir tout le savoir d'Ambre ? Que mijote Brashen ? Quel place va occuper Le Peuple du Désert des Pluies ? Que cache cette mystérieuse cité des Anciens ?
Ahhh... Que de perspectives... Que de bouillonnements futurs...

Mais j'ai l'impression de commencer à entrapercevoir certains contours, qui jusqu'à présent étaient dans le noir total des fonds marins. Dans ce 4ème tome se révèle une multitude de fragments encore épars mais si brillants *_* Je veux croire qu'une fois rassemblés, ils mèneront immanquablement à l'émerveillement de la découverte d'un trésor enfoui.
« Je crois qu’il y a dans le cœur des hommes une place créée pour l’émerveillement, une place endormie qui attend de s’épanouir. Durant toute la vie, on amasse des trésors pour la remplir. Parfois, ce sont de minuscules bijoux étincelants : une fleur éclose à l’abri d’un arbre mort, l’arc de sourcils d’un petit enfant conjugué à la rondeur de sa joue. »
Nom de Sâ ! 
Moi qui ne pensais écrire que quelques lignes, me voilà avec une petite chronique toute frétillante et fraîchement sortie de l'eau ! 💦 Il y a assurément de la magie hobbienne là-dessous 😍

Mille mercis à toi Itenasara, d'avoir vogué à mes côtés :) 
J'invite tous ceux qui passe ici à vite aller lire Ton journal de bord !

26 commentaires:

  1. j'adore cette saga, j'ai récemment commencé le tome 7!! c'est un régal à chaque lecture!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une saga géniale, c'est sûr ! Savoure bien ce tome 7 alors ;-) Merci de ton passage par ici :)

      Supprimer
  2. J'aime tellemeeeeent cette série, et toutes les séries se passant dans cet univers ! Maintenant que tout est fini, il faudrait que je relise l'intégralité de L'Assassin Royal, des Aventuriers de la Mer et des Cités des Anciens :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étonnamment, le nombre de tomes ne m'effraie pas, c'est tellement bien que je n'imagine pas m'en lasser un jour ^^ Avec ces relectures, le plaisir sera forcément au rendez-vous pour toi ! Merci, et au plaisir d'en reparler ;-)

      Supprimer
  3. Au milieu de toutes ces turbulences, nous avons ressenti malgré tout comme une accalmie.

    Des contours incertains et malgré tout des évènements qui se profilent, presque avec une forme de clairvoyance.

    Je n'ai pas parlé de Kyle dans ma chronique, mais tu sais grâce à notre échange que je partage avec toi, des inquiétudes quant à sa capacité à se retourner et s'allier à qui il peut (même un ancien ennemi) pour se sortir de la panade.

    Tout comme toi, Hiémain emporte mon adhésion, Ambre m'interpelle, Malta m'agace, Reyn m'intéresse...

    Je suis arrivée au port en décalé mais de savoir que tu avais ouvert la voie, c'était cool.

    Au prochain embarquement alors?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, cela peut paraître contradictoire, mais en fait... pas vraiment ^^ Je crois que la suite nous confirmera cette sensation de répit relatif. Le découpage de l'édition y fait beaucoup aussi, j'en suis convaincue !

      J'aime cette ambivalence incertitude/clairvoyance, toute en finesse chez Robin Hobb.

      Nos sentiments convergent dans la même direction face à tous ces personnages.
      Mais je réalise que je n'ai pas parlé de Sérille, contrairement à toi... Bah, ce sera pour la prochaine fois ;-)

      La neige, et la mer juste après, voilà qui était parfait ! Tu as idéalement enchaîné les deux climats, comme un double effet kiss-cool quoi ;-)

      Avec grand grand plaisir pour le prochain voyage :) Merci à toi !!!

      Supprimer
    2. :)
      Nous sommes sur la même longueur d'ondes ^^

      Double effet Kiss cool. Ahah, je n'avais pas vu ça comme ça, mais c'est vrai!

      A bientôt :)

      Supprimer
  4. Je n'ai pas ressenti le calme que tu décris, justement par l'attaque d'Ophélie et la révélation concernant un personnage. J'ai trouvé que parfois notre coeur se serre quand on connaît les événements qui ne sont pas encore arrivés aux oreilles des personnages ; notamment avec Althéa qui rêve de retrouver Vivacia qui n'est plus au port de Terrilville. Et surtout la force de cette saga à mes yeux, c'est le format chorale, où l'on suit le point de vue narratif de différents personnages. En tout cas, lire ta chronique me fait remonter plein de souvenirs, c'est chouette. L'œuvre de Robin Hobb a été le synonyme d'heures de lecture intense !
    (moi le noir total des fonds marins, c'était quand je lisais les parties des serpents de mer ahah)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En comparaison des tomes précédents, j'ai trouvé que celui-ci nous laissait davantage de temps pour utiliser la longue-vue et entrapercevoir de plus lointaines perspectives. Le baptême du feu et le début d'illumination de Hiémain, le retour à Terrilville d'Althéa, les appréhensions d'Ambre, l'impression (peut-être suggestive) d'avoir passé moins de temps en mer et plus à terre, auprès de nos personnages favoris, bref... C'est vrai que cette saga est d'une grande force, et résonne comme un immense chœur parfaitement maîtrisé.
      Je suis contente que tes bons et intenses souvenirs aient refait surface à la lecture de nos deux billets, à Itenasara et moi :) Merci pour cet intéressant échange, et à bientôt !

      Supprimer
    2. Je rebondis sur le "noir total des fonds marins" dans lequel les serpents de mer ont laissé Acr0 :) Parce que même si, j'ai eu le sentiment de sortir un peu du brouillard à leur sujet dans ce tome (j'ai une idée qui commence à poindre), il reste quand même de très grosses zones d'ombres.

      Et c'est vrai que la force de cette série, c'est aussi la multitude de personnages qui nous content leurs aventures. Zéro ennui hein :)

      Supprimer
    3. Les fonds marins ne sont jamais complément noirs avec Robin Hobb, il y a tant de merveilles qui se cachent dans ses récits (c'est l'image que je voulais donner en fait ^^) Les serpents sont une de ces merveilles, mortellement venimeuses certes, mais merveilles quand même *_*

      Zéro ennui, et 100% plaisir, yes !!! :)

      Supprimer
  5. J'ai une amie qui ne fait que de parler de Robin Hobb mais j'avoue que j'ai peur de m'y mettre ><

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux te lancer dans cette extraordinaire aventure sans appréhension, elle est vraiment très accessible ! Merci de ta visite :)

      Supprimer
  6. Quelle chronique ! Tu arrives toujours à embarquer dans l'univers du roman en question, c'est génial :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, merci beaucoup, c'est vraiment gentil ! Elle s'est écoulée toute seule celle-ci, pour une fois ;-)

      Supprimer
  7. Ton enthousiasme est encore une fois au rendez vous ma Lula. Merci pour cette chronique très pétillante qui en séduira encore plus d un. Comme je crois te l avoir déjà dis précédemment il faut que je m'y remette mais je n ai lu que les deux premiers tomes de l assassin royal. J ai encore du boulot. J ai décidé de faire un peu baisser ma pal avant de me relancer dans l aventure Robin hobb. En liseuse ca prendra moins de place. Bise lupa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est moi qui te remercie Chris :) Le plaisir de savoir que mon enthousiasme éclabousse les lecteur.trice.s de ma chronique est toujours la plus belle des récompenses.
      C'est sûr que lorsque l'on commence à s'aventurer dans les cycles de Robin Hobb, il faut se préparer à un bon bout de chemin, mais c'est teeeeellement bien *_*
      Ah, la réduction de PàL, un défi que je me résigne à laisser de côté pour l'instant. Et la liseuse, avec son espace presque infini, ne nous aide pas à devenir raisonnable ^_^
      Bises à toi aussi :)

      Supprimer
  8. Un jour il faudra vraiment que je tente un livre de cette auteure

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, oui, oui, il le faut ! Tu deviendras accro, toi aussi :D Merci Melliane, et bon dimanche :)

      Supprimer
  9. Ah la la, Malta!!! qu'est-ce qu'elle peut être horripilante dans ce tome!!!
    Après, tout s'accélère dans les tomes suivant. enfin c'est une impression que j'ai eu puisque je les ai lu à la suite :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu que tu parlais de fessées chez Itenasara à son sujet, et je vote pour aussi :D
      J'ai hâte de m'y remettre, surtout si tu dis que cela bouge de plus en plus, je sens que ça va être top !
      Merci pour ton enthousiasmant retour :)

      Supprimer
    2. Et je vais guetter la suite de votre lecture commune;-)

      Supprimer
    3. Toi qui sais ce qui nous attend, j'imagine ta curiosité de nous savoir en plein dedans ^_^ Merci MJ !

      Supprimer
  10. Depuis un moment, j'ai très envie de découvrir Robin Hobb. J'espère en avoir l'occasion un jour :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le souhaite vraiment car c'est une auteure à l'imagination débordante, et le plaisir est immanquablement au rendez-vous entre ses pages ;-) Merci de t'être arrêtée par ici :)

      Supprimer