dimanche 21 octobre 2018

Séance de rattra'pages #15


N’ayant pas la possibilité de chroniquer toutes mes lectures, j’ai créé ce petit rendez-vous trimestriel afin de faire la synthèse de mes découvertes passées, et surtout d'en garder la trace.
Ce billet, publié à chaque fin de trimestre, est, comme son nom l’indique, une séance de rattrapage de mes conquêtes livresques des trois derniers mois écoulés.
Voici donc mes lectures des mois de juillet, août et septembre 2018 classées par ordre de préférence, de la première à la dernière place 😉
Et pour retrouver les précédentes séances, c'est par ici...

***************
(Cliquez sur les couvertures pour accéder aux fiches des livres)
  • Les Aventuriers de la Mer, tome 2 : Le Navire aux esclaves de Robin Hobb (380 pages) : La poursuite de mon odyssée hobbienne en LC avec Itenasara a tenu toutes ses promesses ! Toujours aussi enthousiaste à l'issue de cette nouvelle traversée, ce tome est celui de l'apprentissage dans l'adversité, suscitant un intérêt grandissant pour des personnages en pleine évolution. Le vent d'aventure et les prémisses de tempêtes à venir forcissent de tome en tome, m'emportant inexorablement vers le large, à destination de fascinants rivages, à n'en pas douter. Chronique de mon journal de bord.
  • Demain, une oasis d'Ayerdhal (240 pages) : Lire ce roman, c'est trouver sous son blindage frappé du sceau de "thriller de science-fiction", un récit qui embarque tout sur son passage, tant il est prenant et réussi. Lire ce roman, c'est comme partir sur une terre rocailleuse en nous délestant en chemin de l'indifférence crasse qui menace de nous coller à la peau. Lire ce roman, c'est garder le souvenir d'un baptême de sable asséchant les consciences léthargiques qui oublieraient un peu trop aisément que l'espoir d'une oasis doit appartenir à tous. Retrouvez son chemin dans ma chronique.
  • Chroniques du Pays des Mères d'Elisabeth Vonarburg (628 pages) : Inracontable, ce roman fût le plus exigeant de ce trimestre, mais surtout le plus riche, tant pour sa densité que pour l'ampleur de son propos. Un récit qui pousse à la réflexion et qui prend son temps pour dérouler les thèmes de son chemin narratif : religion, philosophie, sociologie,... la liste serait trop longue à exposer dans ce mini avis ^^ Avec le recul, je mesure davantage sa profondeur et la pérégrination de pensées qu'il a fait naître. Dans le reflet du miroir de cette civilisation, une réverbération d'idées s'est diffusée, et a dispersé après coup la sensation d'engourdissement ressentie pendant la lecture. C'est sans doute dans l'absence d'action tonitruante que l'effet d'une substantielle dimension prend toute son ampleur. Une fertile découverte de SF.
  • L'empire électrique de Victor Fleury (480 pages) : Je vous avais bien dit que les petits élus de La Grosse OP pointeraient vite le coin de leurs pages par ici, eh bien voilà le premier, et pas des moindres ! Cet Empire électrique m'a vraiment bluffée ! Je me dois de révéler la prouesse de l'auteur pour avoir fait revivre le temps de plusieurs nouvelles que constituent ce recueil, des héros littéraires qui nous sont chers : Sherlock Holmes, Frankenstein, le Capitaine Némo, et j'en passe... Tout ce beau monde évolue dans un XIXe siècle uchronique savamment amélioré par une science voltaïque qui s'avère bigrement électrisante pour le lecteur :)
  • Marina de Carlos Ruiz Zafon (308 pages) : Je garde un souvenir magnétique de cette première incursion dans l'univers particulier de Carlos Ruiz Zafon. Elle m'a donné envie de retourner dans cette Barcelone étrangement gothique, et de suivre les traces laissées par l'auteur pour me perdre dans un brouillard de rues et de passages oubliés qu'il dépeint si bien. Davantage que l'histoire en elle-même, qui n'est pas exceptionnelle, c'est surtout pour son atmosphère ouatée, mélancolique, et assez fascinante, que j'irai bien volontiers vers son Cimetière des livres oubliés la prochaine fois !
  • Les fleurs d'Hiroshima d'Edita Morris (126 pages) : Un récit choc et pourtant empli d'une grande sensibilité, qui se déroule 15 ans après la catastrophe. À travers le quotidien d'une famille de rescapés dont le père se meurt des effets des radiations, une foule de sentiments surgit comme autant de vagues d'horreur, d'injustice, et d'indignation...  Et parmi cette révolte, me reviennent en mémoire les petits écureuils sur le bord de la fenêtre de la chambre d’hôpital de ce père mourant, qui les observe fasciné sur son lit de douleur, et qui lui rappelle que le bonheur existe encore sur la terre. Une lecture vraiment poignante.
  • Le gang des rêves de Luca Di Fulvio (945 pages) : Repéré chez ma douce Stelphique, et confirmé par de nombreuses critiques enthousiastes, je n'ai vraiment pas été déçue par ce roman. Une histoire qui m'a emportée dans son tourbillon, et dont les pages se sont tournées sans que je m'en aperçoive tant j'étais prise dans le tumulte des sentiments éprouvés. Je vous le conseille vivement, et vous promets un déluge d'émotions :)
  • Une porte sur l'été de Robert A. Heinlein (281 pages) : Voilà une histoire qui n'a quasiment pas pris une ride en 62 ans ! Fluide, bien amenée, je l'ai trouvée entraînante et vraiment flatteuse dans la simplicité de sa construction, le talent, le vrai quoi ^_^ Un savoir-faire qui n'a pas d'âge, et reste immuable, tant dans son style sobre et élégant, que dans la solidité de son propos qui semble inébranlable. J'ai donc non seulement trouvé un été lumineux derrière cette porte, mais en allant au-delà du seuil heinleinien, j'ai également entrevu de nombreuses autres issues à franchir, à commencer par celle qui mène En terre étrangère, et que j'ai forcément hâte d'ouvrir à son tour 😉 Ce qui se cache derrière cette porte est à portée de clic
  • Abattoir 5 de Kurt Vonnegut (312 pages) : Plus qu'un classique classé parmi les chefs-d'œuvre de la SF, Abattoir 5 est un roman sur la guerre, et plus particulièrement sur le terrible bombardement de Dresde, en février 1945, pendant lequel un tiers de la ville fut détruit par la Royal Air Force. J'ai été désarmée (c'est le cas de le dire ^^) par la construction du récit, et la distanciation nécessaire prise par l'auteur pour parler de l’un des plus grands carnages de civils de la Seconde Guerre mondiale, et pour cause : Kurt Vonnegut travaillait comme prisonnier de guerre dans un abattoir de cette ville de Dresde, lors dudit bombardement. Sauvé du massacre de justesse en s'abritant dans les sous-sol du bâtiment, il tirera de son vécu et de ce souvenir dantesque, un vibrant plaidoyer antimilitariste. Une expérience livresque unique et déstabilisante, et que je ne regrette pas.
  • Le nombril du monde de Roland C. Wagner (127 pages) : Avec cette nouvelle petite aventure des Saisons de l'Étrange, on peut dire que j'ai découvert un auteur doué pour captiver son lecteur ! Cérémonies occultes, étranges pouvoirs liés à un menhir immémorial, flippantes apparitions, drôles de zigotos encapuchonnés ou satanistes, bref... pas le temps de se rouler les pouces pour celle qui va devoir mener l'enquête tambour battant afin d'empêcher que l’irréparable et terrifiante invocation ne se produise ! Divertissant à souhait :)
  • Bourbon kid, tome 1 : Le Livre sans nom d'Anonyme (509 pages) : Avez-vous reçu ma carte postale ? Comment ça, non ! J'ai pourtant pris des risques insensés pour vous l'envoyer ! J'ai fait de sales rencontres dans un bar glauque de chez glauque, croisé un ersatz d'Elvis bien ravagé, j'ai même couru entre les balles sifflantes, et divagué en Sarah Connor dans une ville de 100% barjots tous bizarrement attifés pour une éclipse... Arf, ce qu'il ne faut pas faire pour dézinguer sa PAL, j'vous jure !!!
  • Des nœuds d'acier de Sandrine Collette (257 pages) : Bon dernier de cette séance, je suis dorénavant certaine que ce type de lecture n'est pas ma came. Séquestration, scènes de violences gratuites, de l'horreur brute et sans concession trop réelle à mon goût, et aucune branche "fantastique" à laquelle me raccrocher 😧 En résumé, c'est un cocktail qui a eu du mal à passer. Néanmoins prenant et terriblement glaçant, je suis sûre qu'il fera très bien le job pour les adeptes du genre ;-)

🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁🍁

Ce fût un bien bon trimestre, composé d'une brochette de lectures estivales bigrement variées, en terme de saveur comme d'intensité, miam miam miam.
Mes deux coups de coeur vont vers des auteurs qui se sont déjà retrouvés sur de précédents menus. Avec ces deux titres supplémentaires, ils approchent de mes mets d'exception, et seront régulièrement remis à la carte, promesse du Chef ! 😋

En septembre, le Challenge S4F3, Summer Short Stories of SFFF (détail de ma participation) s'est clôturé après une lutte grandiose, et fougueusement narrée ici-même par un Lutin très inspiré !!!

Et toujours du côté des challenges, septembre est aussi le mois tant attendu du célèbre Challenge de La Licorne ! Comme il ne faut surtout pas changer une équipe qui gagne, me voilà inscrite à cette 5e édition, savamment améliorée, ce qui ne gâche rien 😊

🎧 NOUVELLE RUBRIQUE PODCAST
À compter d'aujourd'hui, je vous propose de partager avec vous un de mes podcasts préférés à chaque séance. Et en l'honneur de cette nouvelle rubrique, voici le podcast mis à l'honneur ce trimestre : Celui de l'enthousiasmant projet de ma chère Elhyandra :

Créatrice du blog Le monde d'Elhyandra depuis 3 ans, elle lance son projet de podcast car ce média est devenu l'un de ses préférés depuis une bonne année maintenant. Elle vous proposera donc une fois par mois ses avis d'amatrice du genre sur des sagas complètes, des premiers tomes de l'année, ou encore des sélections de prix littéraires type Hellfest inferno, ou PLIB.
Pour l'écouter, c'est par ici 
Je suis admirative. Bravo Elhy pour cette épatante initiative !!!
Le format podcast est-il un média qui vous intéresse ? Quels sont vos favoris, si vous en avez ?


Voilà, c'est tout pour aujourd'hui ! Mais sachez que mes prévisions de lecture sont tellement nombreuses et alléchantes que la tête me tourne rien que de tenter de les mettre en ordre 😵
Ce sera comme toujours : au feeling ! Et Halloween approchant, pour trancher dans le vif, ça devrait saigner abondamment 😈
BYE BYE les amis, et surtout : lisez bien !!!

18 commentaires:

  1. Que de jolies lectures ! Je suis en train de relire L'assassin royal... et je compte bien faire les choses dans l'ordre et enfin découvrir Les aventuriers de la mer ! ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cool ! Tu n'as pas fini de t'éclater avec Robin Hobb alors ! De savoureux moments en perspective ;-) Je te souhaite de l'apprécier autant que moi, et te remercie de ta visite :)

      Supprimer
    2. Oui, d'autant plus qu'ayant une mémoire de poisson rouge et l'ayant lu il y a plus de 10 ans... je ne me souviens de presque rien si ce n'est les grandes lignes (et encore). Du coup, je redécouvre totalement l'histoire et l'univers. Un régal !

      Supprimer
    3. Je suis certaine que cette relecture va t’enthousiasmer !!! Régale-toi bien ;-)

      Supprimer
  2. Chroniques du Pays des Mères est un livre tellement particulier, je ne sais toujours pas comment le définir....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, il est indéfinissable ^_^ As-tu lu Le Silence de la cité qui se déroule avant ? J'avoue que je serais curieuse de connaître la genèse de ce Pays des Mères... Merci, et à bientôt :)

      Supprimer
  3. Je suis ravie que tu aies aimé Marina ♥ C'est le roman que je préfère de cet auteur. Mais les autres sont géniaux aussi, pour leur atmosphère bien particulière, comme tu le soulignes. Sur le moment, j'avais bien apprécié le premier tome de Bourbon kid, mais je n'ai jamais lu la suite... Autrement, tu m'as donné envie de découvrir Une porte sur l'été !
    De bonnes lectures frissonnantes et saignantes pour Halloween ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce à toi que j'ai lu Marina ! Ta chronique m'avait tellement enthousiasmée, merci :)
      Bourbon kid est si déjanté que j'ai peut-être mal choisi mon moment pour véritablement l'apprécier ^_^
      Tu me diras si tu ouvres Une porte sur l'été.
      Excellentes lectures halloweenesques à toi aussi :)

      Supprimer
  4. J'aime beaucoup c'est cessions de rattrapes, c'est l'occasion de découvrir plein de nouveaux livres ! Je vois que tu as eu de nombreuses très belles lectures, cela fait vraiment plaisir ! Tu me tentes bien, je dois avouer que ce sont surtout les romans de ta sélection "copieusement séduite" qui me tente !

    J'aime beaucoup la nouvelle rubrique également ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à toi, je suis vraiment ravie que mes petites séances t'inspirent de nouvelles envies livresques ! Je t'avoue qu'elles me permettent d'un peu moins culpabiliser de ne pas chroniquer toutes mes lectures, comme j'aimerais tant pouvoir le faire ^_^
      Merci aussi de ton retour positif sur cette nouvelle rubrique :) À bientôt !!!

      Supprimer
  5. Un beau recap ! Comme toujours ! Avec une liste de livres qui se rajoute a la mienne. Je te souhaite de belles aventures dans le challenge de la licorne. Bises ma Lupa ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ma chère Lili ! Ton challenge promet toujours de savoureuses découvertes, et cette idée de continents différents pour y piocher de nouveaux auteurs est tout simplement géniale. Elle devrait permettre à mes prochaines récap' d'être plus cosmopolites, et ça c'est top *_* Bises à toi aussi :)

      Supprimer
  6. Coucou ma Lupa, Je suis toujours touchée par ton enthousiasme envers mon petit projet merci
    Yeah contente que tu aies apprécié L’empire électrique c’était une très bonne lecture
    Bisous 😘

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec grand plaisir ! C'est un petit coup de projecteur largement mérité ;-)
      Oui, L’empire électrique m'a vraiment plu, et je surveillerai les futures publications de l'auteur avec grand intérêt. Merci, et bisous à toi aussi ma Elhy 😘

      Supprimer
  7. C'est une bien chouette et éclectique trimestre que voimà !
    Ah, les Aventuries de la mer est une épopée familiale chère à mon coeur :) Chroniques du Pays des Mères est exigeant, parfois destabilisant mais l'humanité qui s'en dégage m'a bouleversée.
    J'espère qu'Halloween a été aussi sanglant que tu le voulais ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai qu'il a été cool et enrichissant ce dernier trimestre :)
      Je comprends que les ADLM te soient chers, et je bouillonne d'impatience de les retrouver prochainement dans le tome 3 ;)
      Concernant Chroniques du Pays des Mères, j'aurais aimé lire Le Silence de la cité afin de connaître la genèse de cette structure sociale.
      Mes lectures "halloweenesques" ont été excellentes, merci à toi :-)

      Supprimer