vendredi 31 août 2018

Le challenge de la Licorne 5ème édition

Non, vous ne rêvez pas, c'est bien le moment de s'embarquer dans la cinquième édition du désormais célèbre et reconnu dans toute la blogosphère : CHALLENGE DE LA LICORNE !!!

🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄

RÈGLES :

Cette nouvelle édition propose quelques évolutions autour des 2 catégories toujours à l'honneur :
La Littérature de l'Imaginaire (fantasy, bit lit, fantastique, SF...), et Le Thriller-Policier.
Elle débutera le 1er septembre 2018, et s'achèvera le 31 août 2019. 

• Les inscrits auront un potentiel de 24 livres à lire au cours de l'année dans les 2 catégories (12 de chaque), et pourront continuer ou s'arrêter comme ils le souhaiteront, arrivés à l'un des 4 niveaux :
  1. Niveau Elfes psychopathes (3 livres de chaque catégorie = 6 au total)
  2. Niveau Dragons sanguinaires  (+3 livres de chaque catégorie = 12 au total)
  3. Niveau Trolls tueurs fous (+3 livres de chaque catégorie = 18 au total)
  4. Pour arriver au BALLROG IMMORTEL qui compte aussi comme un niveau supplémentaire cette année. (+3 livres de chaque catégorie = 24 au total)
• Il n'est pas nécessaire d'indiquer son niveau, les lectures s'ajouteront au fil des mois, et permettront de franchir automatiquement les niveaux, dès le nombre de lectures atteint.
• MAIS ATTENTION : un niveau doit être fini pour passer au niveau supérieur.
• Si un niveau commencé n'est pas terminé, les points ne compteront pas au final.

LES NOUVEAUTÉS, et les points à engranger :

• Les inscrits auront l’année entière pour lire des livres sur les 2 catégories,
sachant que chaque livre lu rapportera 1 Point.

Les options suivantes permettront d'obtenir des points supplémentaires (facultatifs).

POUR LE T/P et par NIVEAU, si vous lisez 3 livres, soit :
- 1 Policier/ Thriller dont la nationalité de l’auteur est européenne.
- 1 Policier/ Thriller dont la nationalité de l’auteur est Américaine.
- 1 Policier/ Thriller dont la nationalité de l’auteur est Asie ou Afrique ou Océanie.
= 10 Points supplémentaires, en plus du point pour chaque lecture.

POUR LA SFFF  et par NIVEAU, si vous lisez 3 livres, soit :
- 1 SFFF dont la nationalité de l’auteur est européenne.
- 1 SFFF dont la nationalité de l’auteur est Américaine.
- 1 SFFF dont la nationalité de l’auteur est Asie ou Afrique ou Océanie,.
= 10 Points supplémentaires, en plus du point pour chaque lecture.

Et pour ajouter encore des points... :

1 Point supplémentaire pour les auteurs français T/P ou SFFF
•  5 Points supplémentaires pour les lectures communes.

(Info : l'option de point supplémentaire pour l'alternance des lectures T/P ou SFFF est supprimée.)
TOPIC DU CHALLENGE

🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄🦄

L'année dernière, j'ai pris de l'envergure en déployant mes jeunes ailes de dragon sanguinairesouvenez-vous... 
Depuis, je frime un max, et laisse les flammes de mon ambition chauffer à blanc mon envie de franchir le niveau supérieur en parcourant de captivantes contrées livresques.
Ce billet sera mis à jour au fil de ma progression et de mes lectures, à bientôt 😉

LIVRES LUS :

1er palier en SFFF : 19 points (9 + 10 continents différents)

1) Titre et auteur : Les Aventuriers de la Mer, tome 2 : Le Navire aux esclaves de Robin Hobb
Nationalité de l'auteur : Américaine
Catégorie : Fantasy (SFFF 1/3)
Points : 6 (1+5 de LC) 
Avis : Chroniqué ici 

2) Titre et auteur : Les fils du destin de Chris Red
Nationalité de l'auteur : Française
Catégorie : Science-fiction (SFFF 2/3)
Points : 2 (1+1 de Nationalité française) 
Avis : Chroniqué ici

3) Titre et auteur : Saules aveugles, femme endormie de Haruki Murakami
Nationalité de l'auteur : Japonaise
Catégorie : Recueil de nouvelles fantastiques (SFFF 3/3)
Points : 
Mini avis : ici

1er palier en T/P : 14 points (4 + 10 continents différents)

1) Titre et auteur : Des nœuds d'acier de Sandrine Collette
Nationalité de l'auteur : Française
Catégorie : Thriller (T/P 1/3)
Points : 2 (1+1 de Nationalité française)
Mini avis : ici

2) Titre et auteur : L'Heure du Loup de Robert McCammon
Nationalité de l'auteur : Américaine
Catégorie : Thriller d'espionnage (T/P 2/3) 
Points : 
Avis : Chroniqué ici

3) Titre et auteur : Ring de Koji Suzuki
Nationalité de l'auteur : Japonaise 
Catégorie : Thriller horrifique (T/P 3/3)
Points : 
Mini avis : ici

TOTAL DU 1er PALIER : 33 POINTS - NIVEAU ELFES PSYCHOPATHES ATTEINT !
*****************************

2ème palier en SFFF : 8 points

4) Titre et auteur : Les Aventuriers de la Mer, tome 3 : La Conquête de la liberté de Robin Hobb
Nationalité de l'auteur : Américaine
Catégorie : Fantasy (SFFF 4/6)
Points : (1+5 de LC)  
Mini avis : ici

5) Titre et auteur : Le Silence de la cité de Elisabeth Vonarburg
Nationalité de l'auteur : Française
Catégorie : Science-fiction (SFFF 5/6)
Points : 1

6) Titre et auteur : Au-delà de nos rêves de Richard Matheson
Nationalité de l'auteur : Américaine
Catégorie : Fantastique (SFFF 6/6)
Points : 1


1er palier en T/P : 3 points

4) Titre et auteur : La puanteur des morts de Camille Bouchard
Nationalité de l'auteur : Canadienne 
Catégorie : Thriller historique (T/P 4/6)
Points : 1
Mini avis : ici

5) Titre et auteur : Double hélice de Koji Suzuki
Nationalité de l'auteur : Japonaise 
Catégorie : Thriller horrifique (T/P 5/6)
Points : 
Mini avis : ici

6) Titre et auteur : Le cycle de Takeshi Kovacs, T1 : Carbone modifié de Richard Morgan
Nationalité de l'auteur : Américaine
Catégorie : Thriller de science-fiction(T/P 6/6)
Points : 
Mini avis : ici

TOTAL DU 2ème PALIER : 11 POINTS - NIVEAU DRAGONS SANGUINAIRES ATTEINT !


TOTAL DU CHALLENGE = 44 POINTS

jeudi 16 août 2018

Demain, une oasis de Ayerdhal

Synopsis : Il était moitié médecin moitié technocrate, à Genève. Il avait un nom. Il n'en a plus : on le lui a retiré un soir, avec le reste de son existence. Une limousine devant, une derrière, un coup de freins, des portières qui claquent, un pistolet-mitrailleur, deux baffes bien assénées, une cagoule, des jours dans une cave sous perfusion et somnifères... Normal pour un kidnapping !

C'est au réveil que ça commence à clocher, quelque part dans un désert africain, à côté d'un vieillard gravement gangrené, quand un commando humanitaire lui confie la responsabilité médicale du village dans lequel il l'abandonne...

Thriller - Science-fiction - 240 pages -  Editions Le Livre de Poche (2016)


Ayerdhal est de la trempe de ces auteurs qui vous marquent au fer rouge. Sa plume est douée d'une vie propre, destinée à vous toucher en plein coeur, à fourailler dans vos émotions pour en extraire les plus brutes, celles qui sont profondément enfouies, et s'extirpent dans un soulèvement inattendu.

Ayerdhal ne m'a pas étonnée, je savais déjà par ses Chroniques d'un rêve enclavé qu'il pouvait me remuer, et je m'étais mise en condition, si tant est que l'on puisse se préparer à une nouvelle rossée émotionnelle ^_^ Et pourtant, il m'a encore cueillie à la racine !

Ne lisez surtout pas le synopsis, ne vous conditionnez pas à l'avance ! Vivez le choc en même temps que le héros de cette histoire, lui qui n'était absolument pas préparé à se faire kidnapper du jour au lendemain... C'est de la commotion éprouvée que l'impact recherché viendra. Et ensuite, après le temps des questions sans réponse, arrivera celui de l’âpre réalité révélée. L'absence de choix faisant naître une vérité qui s'imposera à lui, impitoyable et dérangeante. Celle que l'on préférerait refouler par commodité, mais qui exige une rançon pour peu qu'il nous reste un soupçon d'altruisme.
Je ne m'appelle pas. J'ai porté un nom pendant quarante ans, mais c'est fini... Tout ce que j'ai porté pendant ces quarante années est fini, oublié, incinéré.
Dans le désert, à l'arrière d'une jeep vrombissante d'une révolte contenue, les questions assoiffent tout autant que l'aridité de l'environnement. C'est Ayerdhal qui est au volant, ne l'oubliez pas !
Les soubresauts du terrain accidenté ne sont rien comparés à la secousse émotionnelle ressentie lors des haltes, lorsque la poussière retombe et que la misère nous explose en plein visage.
J'ai tellement caressé de fronts brûlants qui se glaçaient d'un coup.J'ai tellement tenu de mains qui se sont ouvertes à jamais dans la mienne.J'ai tellement fermé de paupières d'enfants. J'ai tellement pleuré qu'il ne me reste plus de larmes pour quiconque.
Dans cette étendue de sable abandonnée de tous, Ayerdhal nous rappelle nos priorités, si jamais le monde de demain devait s'écarter de la bonne piste à suivre.
Aux côtés de ravisseurs employant des méthodes de terroristes humanitaires, qui n'épargnent pas leurs détenus, mais les confrontent à la dure réalité, Ayerdhal nous ballotte dans les dunes, révélant derrière la fenêtre du quatre-quatre ce que pourrait réserver un avenir laissant une partie du monde à l'abandon. 
Un futur où l'ambition spatiale, coûteuse et égocentrique, se ferait au détriment des plus démunis.
— Tout ça, c'est l'égoïsme, l'Interne, uniquement l'égoïsme.
Sous son blindage frappé du sceau de "thriller de science-fiction", ce récit embarque tout sur son passage, tant il est prenant et réussi. Et au détour de l'erg traversé, ses roues soulèvent des messages profondément humanistes, comme une tempête de sable laisserait ses grains s'infiltrer dans les petits interstices de nos esprits confinés par le confort et l’indifférence.
Une humanité qui exsude au point de se demander si l'auteur ne mêlait pas sa sueur et son sang à l'encre avec laquelle il écrivait ses romans.

Je réalise véritablement que lire un roman d'Ayerdhal, c'est comme partir sur une terre rocailleuse en nous délestant en chemin de l'indifférence crasse qui menace de nous coller à la peau. Cette lecture laisse le souvenir d'un baptême de sable asséchant les consciences léthargiques qui oublieraient un peu trop aisément que l'espoir d'une oasis doit appartenir à tous.
La terre : Un récit dans le désert

mercredi 1 août 2018

Une porte sur l'été de Robert A. Heinlein

Synopsis : Daniel B. Davis s'aperçoit que sa fiancée et son meilleur ami l'ont trahi et évincé de son usine de fabrication de robots. Il décide de fuir vers l'avenir, en compagnie de son chat, Petronius le Sage, même si cela doit l'obliger à quitter Ricky, une petite fille qu'il aime tendrement. Daniel choisit la route du « long sommeil », c'est-à-dire celle de l'hibernation artificielle. Mais son chat disparaît et c'est seul qu'il affronte le bond dans le temps. Par quel miracle, trente ans plus tard, Rocky est-elle âgée de vingt ans à peine et Petronius le Sage, présent dans ce monde du futur ?

Science-fiction - 281 pages -  Editions Le Livre de Poche (2010)

Ouvrir cette porte sur l'été s'imposait, pas tant pour être raccord avec la saison, que pour découvrir enfin la plume de Robert A. Heinlein, et me satisfaire d'une nouvelle histoire de voyage dans le temps, thème souvent prisé dans mes choix :)
Ce roman de science-fiction a été publié en 1956 aux États-Unis, et en 1958 dans sa version française.
Je n'ai découvert sa date de publication qu'après l'avoir refermé, et je dois dire que je suis étonnée de son âge, réalisant après coup, que c'est une histoire qui n'a quasiment pas pris une ride en 62 ans 👏

Mais revenons d'abord sur celle-ci justement ! Fluide, bien amenée, je l'ai trouvée entraînante et vraiment flatteuse dans la simplicité de sa construction.

Elle débute en 1970 lorsqu'un ingénieur visionnaire et productif, Daniel B. Davis, s'aperçoit qu'il s'est fait arnaquer en beauté par sa petite amie et son associé. Accompagné de son fidèle chat et compagnon Petronius, et après quelques jours à écluser les bars en ruminant l'entourloupe dont il a fait les frais, il décide de signer pour un long sommeil de 30 ans avec Pete, histoire de s'octroyer la revanche de se réveiller frais comme un gardon, quand son duo d'escrocs aura pris 30 ans dans les dents.
"En fait, je n’avais rien qu’un peu d’amnésie n’eût guéri. Mais l’hiver était dans mon cœur, et je cherchais la porte qui aurait donné sur le soleil."
Mais c'est aussi son envie de découvrir le futur, et tous les progrès technologiques réalisés pendant son long roupillon, qui stimulent son esprit inventif, lui qui vient justement de se faire voler sa toute dernière invention : le robot domestique à tout faire !
"Pourquoi m’étais-je décidé au Long Sommeil ? Par esprit d’aventure ? Ou pour me cacher à mes propres yeux tel un gamin peureux qui se réfugie dans le giron maternel ? Non, j’avais envie de le faire ! me dis-je. Voir l’an 2000 !"
Contrat en poche pour leur gros dodo, et contraint de rester sobre à la veille de son départ pour le marchand de sable, Pete son ami à quatre pattes, bagarreur émérite aux conseils avisés, lui miaule à l'oreille d'aller régler quelques comptes avec son associé, juste d'hommes à hommes, à la loyale, histoire de se soulager avant de partir. Sauf que voilà... les choses ne vont pas vraiment se passer comme prévues !!!

Pour mon premier Heinlein, je suis contente d'avoir vu ce qui se cachait derrière cette porte.
Un récit si bien raconté, si plaisant et abordable à lire, et qui ne se laisse pas freiner dans son élan pas une complexité inutile, me rappelle que c'est bien à ça que l'on reconnaît le talent, le vrai !
Celui qui justifie qu'Heinlein ait été souvent considéré comme l'un des « trois grands » (Big Three) auteurs de science-fiction de langue anglaise avec Isaac Asimov et Arthur C. Clarke, et aussi l'un des plus vendus pendant de nombreuses décennies.
Un savoir-faire qui n'a pas d'âge, et reste immuable, tant dans son style sobre et élégant, que dans la solidité de son propos qui semble inébranlable.
De l'étoffe de ceux qui démontrent qu'il n'est pas nécessaire de chercher la sophistication et les artifices inutiles, quand la précision combinée à une grande limpidité suffit amplement,
Qui a le mérite de réussir à vous emmener vers un voyage dans le temps sans jamais vous perdre dans le dédale passé/présent/futur, tout en vous évitant un étourdissant jetlag temporel à l'arrivée.
Et celui qui parvient même à apporter un brin de romantisme en bénéfice du temps rattrapé ;-)

J'ai donc non seulement trouvé un été lumineux derrière cette porte, mais en allant au-delà du seuil heinleinien, j'ai également entrevu de nombreuses autres issues à franchir, à commencer par celle qui mène En terre étrangère, et que j'ai forcément hâte d'ouvrir à son tour 😉

Frankie a aimé ouvrir cette porte également :)
Challenge Summer Short Stories
of SFFF