lundi 2 mai 2016

Trilogie Les Chroniques des Elfes de Jean-Louis Fetjaine


Jean-Louis Fetjaine est un auteur que je souhaitais découvrir depuis longtemps et le succès de sa Trilogie des elfes n’était évidemment pas étranger à ce désir.
Mais avant d'y céder, il me fallait lire Les Chroniques des Elfes, car elles sont le prequel de la célèbre trilogie, et permettent de connaître le passé de ses personnages clés.

Tome 1 : Lliane
Synopsis : Bien avant les événements de "La trilogie des elfes", les hommes ont investi leur forêt pour y construire des églises et y installer leurs villages. En ce temps-là, nains, elfes, humains et autres créatures ne se croisaient jamais. Mais lorsque l'armée des Terres noires a envoyé ses monstres assoiffés de sang sur le domaine des elfes, la guerre fut inévitable. À l'époque, Lliane était encore une jeune princesse, fille de la reine des elfes. Sa rencontre avec un jeune humain blessé et recueilli par son peuple, va bouleverser l'équilibre de leur monde fragile…

Fantasy – 264 pages – Editions Fleuve Noir (2008)

Avis : Ce premier tome nous permet de découvrir les différents peuples (elfes, hommes, orcs, gobelins…) de cet univers, et de planter le décor de ce qui va suivre.
Evidemment, les elfes sont au cœur du récit, et leurs différentes tribus sont nombreuses et ont chacune des territoires bien définis. En haut de l’échelle, les Hauts-Elfes de la forêt d’Eliande sont les plus importants et les plus respectés car ils sont les gardiens du bosquet sacré, viennent ensuite tous les autres ; elfes verts de la lisière de la forêt, elfes gris des marais…

Parmi tous les elfes peuplant le monde, ceux de la forêt d’Eliande avaient un destin particulier, qu’un druide ne pouvait se permettre de méconnaître, et qu’il ne fallait pas gâcher par simple négligence. D’autres tribus vivaient aux lisières des bois, certains mêmes hors des arbres, dans les collines ou les marais, loin du cœur sacré de la grande forêt, et ceux-là n’avaient d’autre souci que de survivre, dans un monde qui leur devenait chaque jour plus étranger. Mais ceux qui vivaient ici, autour du bosquet, et que les autres clans appelaient Hauts-Elfes, ceux-là descendaient en droite ligne de la Morrigan, fille du Dagda, et du fait de cette ascendance divine chacun d’eux, qu’il en ait ou non conscience, avait un rôle à jouer.

Ce qui m’amène à vous parler de ce que j’ai trouvé original et intéressant dans ce premier tome ; chaque chapitre est introduit par un extrait de La légende des tribus de la Déesse Dana  reprenant les textes mythologiques irlandais. J’ai vu que Jean-Louis Fetjaine est diplômé de philosophie et d'histoire médiévale, ce qui explique sans doute qu’il nous offre sur un plateau ces passages servant de toile de fond au lecteur pour s’immerger dans le folklore de leurs anciens dieux. Grace à ces passages, j’ai pu découvrir le Dieu Lug, la légende des talismans des Tribus de la Déesse, et même retrouver une des nombreuses origines de la célèbre épée Excalibur, mon ami Wikipédia m’ayant bien aidé à éclairer cette face de la mythologie celtique que je ne connaissais pas du tout.

La reine des Hauts-Elfes sous la forêt d’Eliande était la descendante directe de la Morrigan, déesse de la guerre, de l’amour et de la mort, et à ce titre la gardienne de Cill Dara ce qui, parfois, pesait sur ses épaules…

Religions et croyances sont donc omniprésentes dans cette histoire !
Une attaque de loups noirs géants sur le territoire de chasse des hauts-elfes va présager de sombres événements, et même si les elfes et les hommes ont du mal à y croire, les choses bougent du côté des Terres Noires. Le mal est en marche, et la tension monte peu à peu.
Ce premier opus n’est qu’un épisode d’introduction pour ce qui va suivre, mais la menace se fait de plus en plus pesante, et nous prépare à de sombres jours à venir. La fin m’a poussée vers le suivant de manière évidente.

Tome 2 : L'Elfe des Terres Noires
Synopsis : Trente ans avant Le Crépuscule des elfes, le monde s'enfonce inexorablement dans la guerre. Lliane, princesse héritière des elfes d'Eliande, est retenue prisonnière dans les Terres Noires. Horrifiée par la sauvagerie et la cruauté de ses habitants, elle doit lutter pour sa survie... et pourtant elle découvre peu à peu que les orcs, gobelins et autres monstres au service de Celui-qui-ne-peut-être-nommé sont plus proches d'elle qu'elle ne l'aurait cru. Pour Lliane, le seul espoir d'évasion est au prix d'une improbable alliance, alors même que les royaumes des hommes et des elfes, désunis et minés par la trahison, doivent se préparer à la plus effroyable des menaces.

Fantasy – 255 pages – Editions Fleuve Noir (2009)

Avis : Ce deuxième tome est mon préféré de la trilogie. Sans doute parce que l’essentiel de l’action s’y déroule en plein cœur des Terres Noires, dans l’antre de Celui-qui-ne-peut-être-nommé. Un lieu de noirceur, où l’air est vicié d’une fumée qui prend la gorge et pique les yeux, où les pluies sont acides, et la clameur continuelle faite de martèlements, de détonations et de cris effrayants qui vous glacent le sang…
La description de l’endroit est tellement réussie que je me suis retrouvée dans l’ambiance de certains passages des films du Seigneur des anneaux de Peter Jackson, entourée de la même atmosphère oppressante et infernale, grouillante d’orcs, de gobelins, et de toutes ces créatures sorties tout droit de l’enfer.
Des elfes, dont nous avons fait la connaissance dans le premier tome, ainsi que des hommes, ont été faits prisonniers dans la même infortune, et doivent subir la diabolique oppression de leurs geôliers.
Une monstrueuse armée se prépare, et l’impensable semble prendre forme, nous terrorisant à l’avance rien que de l’imaginer se mettre en mouvement.

Les soldats d’élite de Celui-qui-ne-peut-être-nommé, aussi grands que des elfes, aussi forts que des nains, aussi larges que des hommes. Dans leur face grise luisaient des yeux jaunes que nul être vivant ne pouvait contempler sans frémir. Des yeux morts, à la pupille presque effacée, qui jamais ne reflétaient la moindre émotion.

Monsieur Fetjaine m’a bien ferrée avec ce deuxième tome, dont la tension ne peut que me contraindre à vite enchaîner avec la suite.

Tome 3 : Le sang des elfes
Synopsis : Une guerre sans précédent est sur le point de faire basculer l'équilibre du monde. Les armées de Celui-qui-ne-peut-être-nommé s'apprêtent à assaillir la forteresse d'Agor-Dôl et à déferler sur les plaines. Les elfes de la forêt d'Eliande, les nains de la Montagne noire et les hommes du royaume de Logres, pourtant ennemis historiques, n'ont d'autre choix que de s'allier pour contrecarrer les plans de l'Innommable.
Lliane, évadée des Terres Noires et recueillie par les nains de Troïn, a rejoint le royaume des elfes. C'est elle, la princesse bientôt couronnée reine, qui devra s'employer à apaiser les rivalités tenaces, construire peu à peu la coalition et mener la lutte. Une gigantesque bataille s'annonce. Quelle que soit son issue, le monde en sera changé à jamais.
"Le Sang des Elfes", dernier tome des « Chroniques des Elfes », clôt la genèse de la célèbre « Trilogie des Elfes ». Outre la dimension poétique, légendaire et historique, ce volet invite le lecteur à la réflexion : « La guerre pour la guerre n'a pas de sens. Le pouvoir d'un seul ne dure jamais, à moins d'exterminer toute vie à la surface du monde. »

Fantasy – 294 pages – Editions Fleuve Noir (2010)

Avis : Nous voici à l’aube d’une guerre à laquelle les deux épisodes précédents nous ont préparé en nous laissant largement appréhender la force terrible de l’ennemi. Le premier chapitre s’ouvre sur une forteresse des nains en plein combat contre l’armée de monstres des Terres Noires.
J’avoue que j’étais contente d’approcher de plus près la montagne pour enfin me frotter aux nains, car je trouvais que jusqu’à présent ils manquaient cruellement au paysage avec leur caractère bien trempé.
Dès les premières pages, nous sommes en plein cauchemar, à se demander combien de temps la porte de la forteresse pourra tenir contre un tel déferlement d’horreur.

Lentement, Troïn baissa la tête et regarda ses mains. Le sang noir et visqueux qui maculait le fer de sa hache avait coulé le long du manche jusque sur ses doigts, en de sombres rigoles. Ce sang-là, au moins, était réel. Et ce n’était pas le sien. Du sang d’orc, écœurant. Chaque nuit, il en venait des milliers, comme si les Terres Noires pouvaient en vomir indéfiniment, et tandis que cette piétaille monstrueuse se répandait en hurlant jusqu’au pied des murailles, les gobelins avançaient leurs machines de guerre, toujours plus près.

La grande question est maintenant de savoir si les elfes, les hommes, et les nains vont pouvoir s’entendre et mettre de côté leurs dissensions ancestrales afin de combattre un ennemi commun. Des décisions vont devoir être prises pour savoir si une alliance est possible.


Conclusion : Cette trilogie fût un bon moment de lecture, sans ennui, ni désillusion.
Je me suis posée la question de l’utilité de ce découpage en trois tomes vu le petit nombre de pages de chacun, un seul volume pour tout le récit aurait amplement suffi, mais nous aurait aussi privé de trois jolies couvertures, n’est-ce pas ? ;)
En revanche, le petit rappel des personnages au début de chaque ouvrage est bien utile car honnêtement les noms de ces derniers ne sont pas toujours évidents à retenir et se ressemblent pour la plupart (Burcan, Doran, Dragan, Dulinn, Hamlin,…), d’autant qu’il y en a un certain nombre ^^
Toujours à propos des personnages ; j’ai été un peu étonnée de ne pas m’attacher davantage à eux.
Les elfes sont restés assez froids est énigmatiques, leurs émotions éthérées, même si j’ai aimé leur rapport à la nature, tout en respect et osmose.
Les hommes sont à peu près tous poussés par de sempiternels desseins ambitieux et calculateurs, et ne suscitent guère l'empathie.
Les nains quant à eux n’ont pas été assez présents à mon goût, même si dans le déroulement de l’histoire, cette absence du début est en définitive cohérente et avisée…. Ils sont l'antithèse des elfes, impétueux et excessifs à souhait.
Finalement les plus inoubliables de ces Chroniques sont les monstres des Terres Noires, terriblement marquants pour l’abomination qu’ils représentent, je garderai un souvenir glaçant des pages passées en leur compagnie, si de compagnie l'on peut parler ^^
Nul doute que j’ai été charmée par la plume de Jean-Louis Fetjaine, qui détient toutes les clés pour enrôler ses lecteurs, et les emmener là où il veut, y compris des endroits les plus verdoyants, aux plus effrayants ou inimaginables possibles.


32 commentaires:

  1. Cette trilogie m'intrigue, je l'avoue :) Cela fait plusieurs fois que je l'aperçois sans oser tenter l'expérience, je devrais m'y mettre ! Ta chronique m'y pousse quelque peu, j'avoue :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que ce n'est pas la meilleure de l'auteur, mais qu'elle campe bien le décor et les personnages pour la suivante ! Merci de ton passage par ici, ça fait plaisir :)

      Supprimer
  2. Ca a l'air d'etre une série sympa, notamment avec autant de choses et d'espèces dans le livre! ca donne envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est assez peuplé en effet ^^ De la bonne fantasy, sans pour autant être inoubliable, à cause des personnages... Mais je suis malgré tout curieuse de lire la suite ! Merci pour ton petit mot :)

      Supprimer
  3. Coucou, merci pour cette chronique en trois étapes!!!!!
    Je vois qu'on a le même ressenti, et une préférence pour le deuxième tome!
    Come tu l'as dit c'est bien le manque d'attachement aux personnages qui est un gros point noir dans cette trilogie....
    Je te remercie d'avoir mis le petit logo du challenge!!!;)
    Il me tarde de voir ton prochain avis car je l'ai dans ma PAL!!!!
    Gros bisous ma belle et a très bientôt pour d'autres partages!!!;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien, c'est un plaisir de participer ! Et puis elle s'est faite attendre cette chronique ;)
      Je préfère quand les personnages sont plus charismatiques, surtout en fantasy, c'est primordial qu'ils aient du répondant et nous bousculent émotionnellement... mais dans les autres genres littéraires aussi à vrai dire ^^
      En définitive, je réalise de plus en plus que c'est une histoire vraiment sombre, et pas du tout féerique pour le coup. A voir si la prochaine le sera davantage !!!
      Gros bisous à toi aussi, et merci encore d'être à l'initiative de ces enrichissants partages ma petite Fée :)

      Supprimer
  4. Bien ma Lupa, je ne sais pas pourquoi ! mais même si tu as apprécié ta lecture, je ne ressens pas la "flamme" dans ta chronique, Fetjaine est charmeur mais il lui manque sans doute le petit truc qui donne plus de vie et d'intensité aux personnages ! je reste donc en retrait de cette lecture malgré cet univers que j'adore. Bises ! Merci pour le challenge ! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vois que Ma Lili me connaît par cœur !!! En effet, la flamme ne s'est pas allumée, mais je ne désespère pas de trouver l'étincelle nécessaire pour y parvenir avec la suite ;-)
      Je pense qu'une aficionada de fantasy comme toi peut effectivement en rester là pour le moment ^_^ Bises, et merci à toi :)

      Supprimer
  5. j'allais écrire la même chose que lili avant de lire les commentaires précèdent. il a pas l'air mal mais bizarrement dans ce que tu écris me pousse a passé mon chemin. Peut etre ce petit truc qui fait que quand tu lis, tu te dis waouh!! Comme je l'ai en ce moment avec mon dernier tome du livre perdu des sortilèges

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah là là, c'est sûr que cela ne vaut pas le plaisir provoqué par la saga de Deborah Harkness ❤... mais on ne peut pas être aussi envoûtée à chaque fois, malheureusement ^^ Merci d'être passée par ici, et à bientôt j'espère :)

      Supprimer
  6. Coucou
    Ta chronique de cette trilogie a bien été publiée sur notre facebook dans le cadre du Challenge Elfique
    J'ai moi aussi été plus emballée par le tome 2
    https://www.facebook.com/Un-monde-f%C3%A9erique-1680302378894277/timeline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Daniella ! Ravie de te retrouver ici !!! Mille mercis pour la publication, c'est vraiment sympa :) Je te dis à bientôt pour d'autres découvertes féeriques !

      Supprimer
  7. Des tomes courts donc, mais comme tu le dis si bien, les couvertures sont superbes! Je ne connaissais pas du tout, je m'en vais aller jeter un coup d'oeil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne te gène surtout pas pour le coup d’œil ;-) Après, tu peux peut-être tenter de les emprunter en bibli, histoire de ne pas investir dans ces 3 tomes, qui ne sont pas non plus immanquables ^_^ Merci pour ton petit mot :)

      Supprimer
    2. Je n'arrive pas à emprunter en bibliothèque, suis un cas désespéré pour ça. Mais j'ai noté les titres, on ne sait jamais, s'ils croisaient ma route d'occasion !

      Supprimer
    3. Cas désespéré... et comme moi !!! Je n'emprunte jamais en bibli non plus, bienvenue au club ;-)

      Supprimer
  8. Ah la trilogie des elfes, j'en entends beaucoup parler, en plus c'est un auteur très connu, je n'ai lu qu'un roman de cet auteur, il faudrait que je lise ces autres sagas. Et en effet ces couvertures sont de toute beauté <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lequel était-ce, ce roman ? Pour moi, la trilogie suivra ces Chroniques, c'est sûr et certain, ne serait-ce que pour connaître la suite de l'histoire, car j'aimerai vraiment que les Monstres des Terres Noires soient définitivement rayés de la carte ;-) Merci Miss, et à très vite <3

      Supprimer
  9. Fetjaine c'est bizarre, ça fait plusieurs fois que je lis des quatrièmes de couvertures de ces romans et elles ne m'ont jamais donné envie de les lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai beaucoup aimé sa plume, mais je crois vraiment que cette trilogie n'est qu'une introduction pour la suivante, qui a l'air plus alléchante ! Merci de t'être arrêtée dans le coin :)

      Supprimer
  10. Bonjour ! J'avais aussi beaucoup aimé cette trilogie "prequel" aux Chroniques ! un grand auteur, ce monsieur Fetjaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, et ravie de te voir par ici ! Effectivement, Mr Fetjaine est vraiment un auteur à ne pas négliger. Merci pour ce petit commentaire :)

      Supprimer
  11. Bah moi j'avoue que ce que tu dis du tome 2 pourrait largement suffire à me tenter de lire cet auteur. L'univers m'a quand même l'air pas mal du tout ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le tome 2 est vraiment le meilleur, et justifie à lui seul de poursuivre avec la trilogie des elfes, qui plus est, suscite davantage d'enthousiasme d'après ce que j'ai pu lire à droite à gauche ! Si j'ai réussi à faire poindre l'envie chez toi de commencer par ces chroniques, alors tant mieux ! Tout en n'oubliant pas que la suite doit normalement s'avérer meilleure, ce que je tenterai de te confirmer dès que possible ;-)

      Supprimer
  12. Ca fait des années que je me dit qu'il faudrait que je m'y mette, et toujours pas fait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne calcule malheureusement plus les fois où je me suis dit la même chose sur bon nombre de titres, ou d'auteurs à découvrir ^_^ Des journées qui comptent triple, voilà ce qu'il nous faut :D Merci d'être passée par là !

      Supprimer
  13. Comme toi, le tome 2 a été mon préféré, les personnages étaient un plus approfondis... Car d'une manière générale, ils manquaient un peu d'épaisseur ce qui m'a empêchée de m'attacher vraiment à eux ! Dommage, car la plume de Fetjaine était très poétique par moments...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un manque d'épaisseur, c'est vraiment ça ^_^ Mais rien que pour cette poésie dont tu parles très justement, je lirai très certainement d'autres romans de l'auteur. Merci pour ta petite halte dans le coin, ça fait vraiment plaisir :)

      Supprimer
  14. Vous m'avez convaincu je vais les lire pour la prochaine édition du challenge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en suis très contente, et te remercie de ta confiance !!! Nous nous retrouverons donc l'année prochaine sur des titres communs, car j'ai pioché de belles tentations par chez toi également ;-)

      Supprimer
  15. Je suis fan de cette trilogie, c'est une des premières dans le genre que j'ai lu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une première, tu aurais pu plus mal tomber ^_^ As-tu lu la trilogie suivante ? Elle est parait-il encore meilleure ! Merci de ton passage :)

      Supprimer