lundi 1 février 2016

Les annales de la Compagnie noire de Glen Cook - Saga complète de 13 tomes

Il est tellement rare que je termine une saga, surtout lorsqu'elle ne compte pas moins de 13 tomes, qu'il me fallait en parler sur ce blog ! Et le Challenge de La Licorne me semblait tout trouvé pour mettre à l'honneur une des références de la Dark Fantasy ; Les annales de la Compagnie noire !
(Cliquez sur les couvertures pour accéder aux fiches des livres Livraddict)



Tome 1 - La Compagnie noire : 
Après les premières pages quelque peu déroutantes et un style de narration qui me dérangeait, j’ai réussi à pénétrer l’univers de cette Compagnie Noire et à m'immiscer au milieu des péripéties de « Toubib » et ses acolytes. Malgré ce début un peu confus et difficile, j’ai pressenti que c’était l’effet voulu, ne voyant dans ce premier tome qu’un préambule, une sorte de "débroussaillage", pour mieux nous intriguer et nous faire entrevoir l’originalité et le potentiel de l’histoire ; des mercenaires s’engageant à servir le mal, voilà qui était rafraîchissant !


Tome 2 - Le Château noir : Mon tome préféré !!!
L'ambiance est glauque, enveloppante et pleine de noirceur dans cette ville nommée Genepi, où l’ombre d'un château noir nous oppresse déjà avant d’en savoir plus sur son implication, sans parler de ses sinistres habitants qui nous glacent le sang... J’ai trouvé excellente l’idée de Glen Cook de décrire une ville où le culte des morts est omniprésent.
Des événements inattendus surgissent aussi pour notre plus grand plaisir et nous réalisons dans ce tome, que La Compagnie est à un croisement décisif de sa longue et périlleuse histoire, et qu’elle va devoir faire un choix et prendre ses lourdes responsabilités...

Tome 3 - La Rose blanche : Mes dernières réserves se sont envolées avec ce troisième tome ! 
La Plaine de la peur m’a vraiment emballée, quel univers étonnant et inventif que nous livre ici Glen Cook ! 
J’ai tout de suite été captivé par le récit de Bomanz car je me souvenais avoir lu dans un tome précédent le rôle déterminant qu'il avait joué dans le passé, du coup, ces chapitres m’ont vraiment intéressé car j’avais envie de comprendre ses motivations et sa propre histoire ! 
Que dire de plus si ce n’est que je suis enchantée d’avoir découvert ces Annales et que j'ai directement enchaîné avec la suite...

Tome 4 - Jeux d'ombres : Ici, on assiste à une nouvelle ère de cette Compagnie légendaire ! J’ai trouvé dépaysant de découvrir en même temps qu’elle, des territoires mystérieux aux confins des contrées du sud, et d'en profiter pour prendre le temps de découvrir les personnages plus en profondeur, de les approcher d'un peu plus près pour ainsi dire.. 
Comme toujours Toubib est à la hauteur. Pas facile d’entraîner ses compagnons rescapés vers une destination aussi lointaine et presque chimérique. Il nous prouve, qu’il a plus d’un tour dans son sac, qui pourtant au départ, n’était censé contenir que les précieuses annales de la Compagnie !
Sans les voir défiler, les pages s’achèvent en plein milieu d’un suspense pas possible !

Tome 5 - Rêves d'acier : Quelle bonne idée que de confier la rédaction des annales à un autre protagoniste ! Endossant son rôle à merveille, et faisant preuve d’une incroyable détermination, tout sera mis en œuvre pour honorer le contrat de La Compagnie Noire. 
Evidemment, les méthodes ne sont pas les mêmes, elles sont expéditives et dénuées de sentimentalisme, mais les résultats sont au rendez-vous. L’apparition de la secte des adorateurs de Kina déesse de la mort, dont les membres sont d’effrayants et énigmatiques personnages, entraîne d’emblée un sombre pressentiment et nous maintient en alerte tout du long…Je ne me suis, une fois de plus, pas ennuyée une seule minute avec ce cinquième opus !


Tome 6 - La pointe d'argent : Dans ce récit, Mr Cook, reprend un des thèmes qui lui sont chers, à savoir : jusqu’où sont prêts à aller ses personnages pour réussir à se sortir de leur vie sordide ? Il a l’art de nous montrer les côtés sombres de l’être humain, tout en parvenant à les rendre attachants malgré tout, car ce sont souvent de pauvres bougres se laissant embarquer dans une histoire qui les dépasse totalement, et où les événements s’enchaînent en les poussant à s’enfoncer toujours plus pour essayer de s’en sortir ! L’humour de ce tome est un vrai plus ! Il apporte une bouffée d’air frais dans cette histoire, en étant distillé par petites touches par l’intermédiaire d’un personnage toujours prêt à nous faire partager ses réflexions, souvent drôles et pertinentes.
A lire de préférence après le troisième tome, avant de continuer la saga, car il clôture réellement les livres du nord,


Tome 7 - Saisons funestes : Dans ce tome-ci, on change encore d’annaliste ! Assumant parfaitement son rôle, il nous rappelle qu’une fois de plus "le vieux" a eu du flair dans le choix de son successeur !
Il nous fait partager une tranche de sa vie au sein de La Compagnie dans un récit un peu trouble et déstabilisant au début, mais qui nous permet - entre autres - de vivre un siège éprouvant. II nous jette la tête la première au cœur des épreuves qu’il a endurées avec ses frères – dont certains que nous sommes heureux de retrouver - tous pris au piège au cœur de ces hautes murailles, avec la menace omniprésente de ses sombres assiégeants. Un vécu qui est d’ailleurs loin d’avoir révélé toutes ses zones d’ombres, recouvert par ce voile obscur qui attise de plus en plus ma curiosité, mais pas seulement la mienne ;-)


Tome 8 - Elle est les ténèbres (1ère partie) : Notre annaliste est un homme très occupé ! Il doit jongler avec ses multiples casquettes. Ce cher Toubib attend également de lui de remplir le rôle d’espion dans le monde astral pour déjouer les machinations de leurs sinistres et multiples adversaires. Le pauvre ne sait plus où donner de la tête ! Et même pendant son sommeil il ne trouve pas la paix tant attendue. L’ombre malfaisante de Kina rôde, toujours précédée de sa répugnante odeur de putréfaction, et les lieux de mort qu’il traverse dans ses rêves ne lui permettent pas de trouver le repos salutaire.
Je suis bien obligée de me précipiter sur la deuxième partie car les complots et les comploteurs, fourmillent de toute part autour de La Compagnie Je parierais bien, sans prendre de risques inconsidérés, que la suite réserve encore de sacrés rebondissements ;-)

Tome 9 - Elle est les ténèbres (2ème partie) : La tension monte au fil des pages, au même rythme que dans La Compagnie, rien qu' à l’idée de reprendre la route vers le sud et surtout de devoir franchir la porte d’ombres. Même si « Retourner au Khatovar », a toujours été le leitmotiv du Capitaine, la motivation de la vieille équipe, elle, s’est pas mal émoussée avec le temps…
Une foule de questions se pose quant à savoir ce que réservent bon nombre de personnages ou d’entités en devenir.
Ce tome est un tournant, encore un ! Une étape cruciale, et comme toujours, lorsque l’on arrive aux dernières pages, l’envie de continuer est trop forte pour y résister ;-)

Tome 10 - L'Eau dort (1ère partie) : Notre Compagnie a décidément toutes les caractéristiques d’un véritable phénix, elle renaît toujours de ses cendres !
Et même avec le peu qu’il en reste, elle ne faillit pas à sa réputation, à savoir ; mener la vie dure à ses ennemis. Mais cette fois-ci, il faut y aller tout en finesse, rester discret, voire invisible. Tous les rouages commencent à s’enclencher, doucement mais sûrement, pour nous rappeler que la vengeance est un plat qui se mange froid. Autant dire que lorsque l’on parle de vengeance, avec La Compagnie on a de quoi s’inquiéter, elle nous a toujours démontré qu’en la matière, elle ne manque jamais d’imagination… Reste à savoir si, une fois encore, elle va être à la hauteur de sa réputation, et surtout qui tire les ficelles de cette machinerie qui n’a pas été huilée depuis un bon moment.
Dans ce tome–ci, il y a moins d’actions que d’habitude mais les éléments se mettent en place un à un pour aborder la suite, beaucoup plus corsée et riche en révélations, je vous le garantis !

Tome 11 - L'eau dort (2ème partie) : Bon, là, c’est sûr, notre Compagnie dernière mouture, n’a pas le temps de s’endormir sur ses lauriers ! Il va falloir assurer un max. pour ne pas se faire rattraper par sa plus coriace et intrépide ennemie, et atteindre le but qu’elle s’est fixée depuis tant d’années.
Il faut dire qu’elle a le chic pour se trouver des challenges de taille à relever, et celui-là, question taille, on peut dire qu’il est maousse ! Mais l’obstination ne lui fait pas défaut, au contraire ^^ Elle reste et restera toujours fidèle à ses principes de fraternité, quoi qu’il arrive, elle n’abandonnera jamais ses frères, et c’est aussi pour cela qu’on l’aime autant !
Ce onzième tome peut s'appréhender comme un nouveau départ, puisque La Compagnie va enfin obtenir des réponses, mais aussi comprendre le passé et bien évidemment préparer l’avenir.
Un avenir qui, dans la perspective de ces nouvelles révélations, promet encore de savoureuses pages à lire !

Tome 12  Soldats de pierre (1ère partie) : Ce tome démarre après un saut de puce dans le temps de 4 ans. Mais notre Compagnie préférée n’a pas chômé une seule seconde pendant cette période. Soumise à la poigne de fer de son Capitaine, qui ne tolère aucun relâchement, nous l'avions quitté à peine arrivée sur un nouveau territoire, et nous la retrouvons au taquet, à l’aube d’une nouvelle reconquête, forte de nouveaux alliés ombreux terrifiants et d’un jeune sorcier plus que prometteur.
On prend conscience un peu tristement que la saga arrive bientôt à sa fin et que les pions se placent sur l’échiquier pour nous préparer à un grand affrontement final !
Qu’est-ce que Glen Cook est en train de nous mijoter ? Quel avenir prépare-t-il à cette Compagnie que nous avons accompagnée si vaillamment durant les périlleuses décennies qu’elle a traversées ? Faudra-t-il recruter de nouveaux annalistes pour connaître la suite des pérégrinations de ces mercenaires hors du commun !
À moins que le dernier tome ne nous réserve de plus grandes surprises encore et ne mette un point final à leurs aventures ?
Il n’y a qu’une solution pour vite le savoir, sauter à pieds joints sur celui-ci pour connaître enfin la destinée qui leur est réservée ;-)

Tome 13 - Soldats de pierre (2ème partie) : C’est toujours difficile de quitter des personnages avec lesquels on a partagé autant de bons moments.
13 tomes, cela laisse le temps de s’attacher, et quand le bout du voyage se profile à l’horizon, on se demande toujours comment l’auteur va s’en tirer, s’il nous prépare de grandes surprises, des rebondissements incroyables, etc…
Pour être franche, j’étais persuadée que l’on allait en prendre plein la vue, je m’attendais à quelque chose de grandiose, un peu comme un énorme bouquet final ! Mais finalement Glen Cook nous surprend une fois de plus en nous offrant quelque chose de beaucoup plus subtil, une fin nuancée, ouverte, tout en étant formidablement bien aboutie.
Même si elle peut laisser présager une éventuelle suite, ou tout du moins nous donner envie de la désirer ardemment, il n’y a pas de cliffhanger, fort heureusement ! C’est plutôt comme si lui aussi s’était attaché à certains personnages et n’avait pas eu envie d’en finir de manière brutale ou expéditive avec leurs destins. 
J’ai presque envie de croire qu’il a voulu nous permettre de les laisser vivre dans notre imagination, et c’est plutôt réussi car je ne suis pas prête d’oublier toute cette bande de mercenaires.
Ce dernier opus est également celui de l’introspection où la nostalgie affleure en permanence durant les derniers moments héroïques de ces soldats hors du commun, comme pour mieux graver dans notre mémoire, à nous, lecteurs de la première heure, tout ce que nous avons traversé avec eux.

********************************
Conclusion : J’ai vraiment passé des heures mémorables avec cette Compagnie, et même si certains tomes sont mieux que d'autres, dans sa globalité, c'est une belle réussite !
Glenn Cook a ce talent de nous embarquer à chaque fois dans son monde sans jamais nous concéder le moindre moment de lassitude. L’histoire est toujours aussi prenante, et l’idée d’utiliser différents annalistes nous permet de changer de points de vue narratifs.
Il faut également lui reconnaître un talent certain pour imaginer des personnages hauts en couleurs, et pour susciter à la fin de chaque épisode une foule d’interrogations quant à la suite des événements. Des hommes et des femmes charismatiques, aux personnalités multiples et à la destinée complexe, tout cela déployé dans un univers de sorcellerie, de divinités ensevelies, et de légendes ténébreuses, et ayant pour cadre des contrées incroyables, théâtre de combats épiques...
Bref autant d’ingrédients habilement arrangés pour nous offrir une saga de Dark Fantasy inoubliable et sans doute assez unique en son genre !

33 commentaires:

  1. Je me suis pour ma part arrêtée au tome 9 mais ton article me donne envie de me plonger dans la suite ! (qui attend dans ma PAL depuis un petit moment^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'encourage à continuer car c'est vraiment une saga qui tient la route jusqu'au bout, ce qui n'est malheureusement pas toujours le cas ! Quand tu décideras de la retrouver, salue La Compagnie pour moi ;-) Merci de ton passage !

      Supprimer
  2. Ah ! je ne suis pas allée plus loin que le tome 1, j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire, malgré le souvenir d'une troupe plutôt délurée de gueules cassés, aux allures fantasques et glauques. Il y avait de bonnes choses.. mais le style est particulier, bref peut-être faudra t il que je tente la suite un de ses 4 ! En tous les cas, merci d'avoir honoré ce challenge avec cette Dark Fantasy ! bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que le tome 1 t'ait un peu refroidi, il est "spécial" ^^ Mais je peux t'assurer que le deuxième est juste génial ! Honnêtement, pour que j'arrive à engloutir 13 tomes sans m'ennuyer, c'est plutôt très bon signe ! Je garde la nostalgie de ces gueules cassées d'ailleurs ! Tente le tome 2 et reviens m'en dire des nouvelles, ok ;-)
      Merci à toi pour ce challenge ma Lili :) Bises en retour !

      Supprimer
  3. Une sacré saga dis donc et tous les tomes semblent vraiment intéressants ! Je suis contente que tu ais passé un si bon moment ! Et je comprends tout à fait la difficulté à laisser les personnages derrière

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le recul, je me rends compte qu'elle était vraiment chouette cette saga, c'est vrai ! Même si j'ai préféré certains tomes plus que d'autres, aucun ne m'a donné envie d'arrêter avant la fin ^^ Merci d'être passée Melliane :)

      Supprimer
  4. Une série que je suis très curieuse de découvrir, d'autant que maintenant il existe de jolies intégrales :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, c'est chouette ces intégrales ! Quant à moi, je vais me pencher sur son autre saga : "Garrett, détective privé" qui n'a pas l'air mal non plus ^^ Merci pour ton commentaire :)

      Supprimer
  5. Je crois que je me suis arrêtée au tome 4! J'avoue que je n'avais pas trop accroché à l'univers et surtout à Toubib qui ne m'avait pas plus touché que ça! Mais wow, tu les as tous lus :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toubib n'est pas mon personnage préféré, c'est vrai que ce n'est pas quelqu'un de super attachant ! En revanche, d'autres sont vraiment extra, notamment les deux sorciers Gobelin et Qu'un-Œil, qui m'ont bien fait rire ! Madame a du charisme aussi, ainsi que d'autres découverts dans les tomes suivants... Merci de t'être arrêtée par ici :)

      Supprimer
  6. Hum, j'ai 13 tomes de retard donc... Il faudrait que je me mette à cette série un jour ou l'autre :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu comme ça, cela cela peut paraître décourageant, mais passé le premier tome (qui est un peu déstabilisant), à partir du 2ème on est vraiment dedans, et les autres s'enchaînent avec plaisir ! Merci pour ton petit mot :)

      Supprimer
  7. Je me suis arrêtée au tome 1, mais je pense que je vais reprendre le machin sérieusement ! J'ai l'impression de passer côté de quelque chose de très bien :p
    http://chroniquesdemites.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que le tome 1 n'est pas suffisamment représentatif du plaisir procuré par le reste de la série ! Reprends le deuxième tome et tu seras mordue ;-) Bienvenue par ici, et merci de ta visite :)

      Supprimer
  8. Tu as lu tout ça *admirative*. Je vois souvent les tomes en librairie. Et je crois qu'il vienne de les réeditées en Intégrale (en version semi-poche). A l'occasion, je testerais. Mais j'ai déjà pas mal de livres de fantasy à sortir dans ma PAL avant! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ps: J'aime beaucoup ton image de droite, celle que tu as utilisé pour ta couverture de google +. Est ce que tu m'autoriserais à l'utiliser? (J'aurais bien aimé en faire une bannière perso pour mon rendez-vous "C'est Lundi".
      A bientôt.

      Supprimer
    2. C'est l'éternel problème des PAL monumentales ! C'est pourquoi je suis bien contente d'en compter 13 de moins avec cette saga lue, d'autant que le plaisir fût au rendez-vous ^^ Merci pour ton intérêt sans cesse renouvelé :)
      PS : Bien sûr que tu peux utiliser cette image ! Je suis ravie qu'elle t'inspire pour ton "C'est Lundi", n'hésite surtout pas ;-) A bientôt !

      Supprimer
  9. Je veux absolument découvrir cette auteur et lire cette saga :) !!! Super chronique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement un auteur et une saga assez renommés dans le domaine de la Dark Fantasy, et je comprends pourquoi ! Merci pour ton enthousiasme :)

      Supprimer
  10. oula 13 tomes rien que ça. je connais juste le nom de l'auteur et encore j'ai faillis confondre avec robin cook

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'il y a pas mal de Cook en littérature ! Il y a même deux Robin Cook je crois bien, mais un seul ayant pour prénom Glen... Et pour le moment c'est celui-là qui m'intéresse, mais je ne dis pas que je ne découvrirais pas les autres un de ces jours ^^ Merci Chris d'être venue faire un petit tour dans le coin :)

      Supprimer
  11. Je ne connaissais pas du tout, du tout, ce n'est pas forcément un genre que j'affectionne, enfin, c'est surtout que je n'ai pas vraiment eu l'occasion de le découvrir. Pourquoi pas avec cette saga? Merci de la découverte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien peut-être que l'occasion fera le larron si jamais tu tombes dessus, on ne peut pas dire : « Fontaine je ne boirai pas de ton eau.»... Bon, j'arrête avec mes expressions à deux balles :D Merci pour ton comm' :)

      Supprimer
  12. Super d'avoir une chronique avec tous les tomes de la saga!!!!!Ca me tente énormément! je me le note car je ne connaissais pas !!!!!Merci donc On voit que tu as pris beaucoup de plaisir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, je suis contente que la version "billet à rallonge sur 13 tomes d'un coup d'un seul" ne te paraisse pas trop rébarbative, c'était un risque à prendre... Et merci aussi pour ton gentil petit mot :)

      Supprimer
  13. Coucou,
    Il se pourrait qu'après en avoir fini la saga de L'assassin royal, j'ai le courage de me lancer dans celle-ci dont tu parles si bien. En tout cas, tu m'en donnes l'envie. Suis sûre que tu m'encourageras quand je me lancerai! :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé hé, on dirait que tu me connais par cœur :) Effectivement, je ne résisterai sans doute pas à l'envie de te pousser dans les bras de cette Compagnie le moment voulu :D Merci de ton irréductible confiance !

      Supprimer
  14. Moi qui ne sait jamais quoi lire en fantasy, je prends note surtout si cette saga t'a plu :) Je connaissais de nom cet auteur! En tout cas oui 13 tomes ce n'est pas rien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois qu'en matière de Dark Fantasy, c'est vraiment une bonne référence, et si ce genre t'attire et surtout te plait, ce serait dommage de passer outre ! Merci de te fier à mes avis, c'est vraiment gentil :)

      Supprimer
  15. Waouhhh 13 tomes!!!!
    Et là je réalise que j'ai les deux premières intégrales qui dorment dans ma pal.... oups.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je m'étonne encore moi-même sur ce coup-là ! Je ne vois qu'une explication ; j'ai dû choper le virus de cette foutue Compagnie ^^ Quant à toi, championne toutes catégories de Fantasy, tu vois ce qu'il te reste à faire ;-) Merci et à bientôt !

      Supprimer
  16. J'ai débuté la saga. Je n'ai lu que le premier tome, et il m'a enchanté.
    Je dois bientôt entamer avec Le château Noir, et j'espère être tout aussi enchantée.

    Je reviendrai régulièrement pour donner mon petit point de vue sur chacun des tomes.

    Pour le 1, c'est une excellente découverte. Je n'ai pas été trop dérouté par le début "confus", car, j'avais lu auparavant une critique qui signalait cette première partie introductive assez longue - et avec quelques petits détails.

    Vivement le tome 2

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En lisant ton commentaire, j'ai une bouffée de nostalgie qui remonte brutalement... Ahhh, qu'est-ce que c'était bien !!!
      Contrairement à toi, je n'étais pas du tout préparée, et les 50 premières pages du 1er tome ont été assez déconcertantes, d'autant que j'ai pour règle d'or de ne jamais lire les synopsis ^^
      Je suis ravie à l'idée que tu reprennes la saga, et de pouvoir l'évoquer de nouveau avec toi, au fil de tes lectures !
      À bientôt donc, et bonnes retrouvailles avec La Compagnie ! Salue-les de ma part ;-)

      Supprimer