vendredi 25 décembre 2015

Feed, tome 1 (trilogie Newsflesh) de Mira Grant :

Résumé : La bonne nouvelle : nous avons survécu. La mauvaise : eux aussi.
2034. Il y a vingt ans, l'humanité a vaincu le cancer. Le rhume n’est plus qu’un mauvais souvenir. Mais elle a créé une chose terrible que personne n’a été capable d’arrêter. Une infection virale. Qui s’est propagée à une vitesse redoutable, le virus prenant le contrôle des cerveaux, avec une seule obsession : se nourrir.
Issus de cette génération sacrifiée, Georgia et Shaun Mason sont les maîtres de la blogosphère, devenue le seul média indépendant proclamant la vérité sur ce qui se passe derrière les barricades. Shaun, la tête brûlée, et Georgia, l’âme du duo, enquêtent sur l’affaire la plus importante de leur carrière : la sinistre conspiration qui se cache derrière les infectés. Et ils sont bien décidés à faire éclater la vérité, même s’ils doivent y laisser la vie.

Horreur – 450 pages – Editions Bragelonne (2012)

Avis : Ami(e)s blogueuses, blogueurs, bonjour ! 
Voilà peut-être ce que sera notre rôle un jour : mettre notre clavier au service de la vérité avec un grand V ! Peut-être que lorsque notre voisin aura des velléités de casse-croûte à notre égard, et qu’il nous verra comme un savoureux hot-dog sur pattes, peut-être alors serons-nous là pour vous alerter, vous informez, et vous faire vivre la réalité en direct-live, sans filtre ni censure ! 
Peut-être même deviendrons-nous célèbres, à l’instar de Georgia, Shaun et Buffy (les blogueurs de ce roman), à tel point qu’un candidat à la présidence de la république nous demandera de suivre sa campagne à travers tout l’Hexagone…
Stop, là je m’égare, et pour le coup c’est moi qui pars en live :)

Feed est un roman de zombies, ok ! Mais pas que !
Le sujet zombiesque n’est pas aussi réducteur que veulent bien le croire certains. Il ne se résume pas à des scènes de cervelles que l’on fait allègrement sauter, à une bande-son faite de grognements entrecoupée de cris désespérés, ni de savoir qui mordra qui, ou de comment se sortir d’une grande surface cernée de cadavres belliqueux ;-)
Non, comme dans tous les romans post apocalyptiques, il aborde de nombreux sujets, et c’est bien ça qui me plaît particulièrement dans ce genre… 

Dans cette trilogie, l’auteur a choisi d’appeler cette contamination le virus "Kellis-Amberlee", une mutation créée à partir d’une interaction entre deux virus, expliquée de manière plutôt aboutie.
Et de prendre pour héros de jeunes blogueurs.
Voilà qui change des Brad Pitt sauveur du monde, ou de la bande de gros losers qui s'épanouit dans l’abattage de têtes en décomposition.
Je vous présente donc un trio de choc :

- Georgia Mason la rédac, qui a laissé sa langue de bois au vestiaire, et qui nous assène LA vérité avec une sincérité toute percutante sur son blog : Âmes sensibles s’abstenir
Si nous n’avions pas à craindre les vérités qu’on nous cache, nous n’aurions plus besoin d’avoir peur de celles que nous connaissons. Les gens devraient méditer sur ça.
Extrait d’Âmes sensibles s’abstenir, 
blog de Georgia Mason, le 2 avril 2040

La différence entre la vérité et un mensonge ? Les deux font mal, mais un seul vous aidera à vous reconstruire après. 
Georgia Mason

- Shaun Mason l’irwin(¹) qui se dope à l’adrénaline et aime asticoter du zombie devant la caméra pour le plus grand plaisir de ses nombreuses admiratrices. Il nous relate ses exploits (vidéo à l’appui) sur : Vive le roi

Si jamais vous vous dites que j’ai vraiment un boulot trop cool, que vous aimeriez, vous aussi, taquiner les zombies à coups de crosse de hockey pendant que vos copains tournent un film amateur, laissez-moi vous donner un petit conseil : allez d’abord obtenir votre accréditation. Si, après avoir brûlé pour la première fois le corps d’une gamine de six ans avec du sang sur les lèvres et une Barbie serrée entre ses bras, vous êtes toujours intéressé, je vous accueillerai à bras ouverts.    Mais pas avant.
Extrait de Vive le roi, 
blog de Shaun Mason, le 11 février 2040

- Buffy Meissonier la geek de haute voltige, hackeuse drôle et sexy, blonde et avec un cerveau de compète (si c'est possible, nan mais !), et poète à ses heures, elle nous offre sa prose dans : Le bruit des vagues
…mais ils ont été comme nous, ils sont nos enfants,
Ces ombres qui avancent dans l’obscurité,
Les yeux vides et les mains avides,
Elles parcourent, seules, l’espace qui sépare
Le pardon et la tombe du pénitent.
Extrait d’«Eakly, Oklahoma», 
première publication sur Le bruit des vagues, 
blog de Buffy Meissonier, le 11 février 2040

Si je mets en avant ces extraits, c'est que chaque chapitre du roman se termine par un billet de blog, et j’ai trouvé ça vraiment original et captivant pour les lecteurs que nous sommes. Ce point de vue apporte un angle différent, et permet de prendre du recul entre des chapitres riches en action, émotions, suspense et rebondissements !

Un petit détail m’a chiffonnée cependant... : les tests sanguins !
Bon c'est sûr, autant ne pas risquer d'avoir brutalement envie de boulotter un Sénateur en pleine meeting, cela pourrait faire désordre ^^ Mais à la longue, j’ai eu du mal à m’imaginer le bout de leurs doigts autrement que comme des passoires sanguinolentes et tuméfiées vu le nombre de lancettes qu’ils s’envoient à longueur de journée… 

D’abord la sensation de froid du métal de la lancette contre mon doigt, puis la piqûre de l’aiguille perçant la peau. Les tests pour le diabète ne font pas mal ; les malades sont censés les utiliser continuellement, et un peu de confort peut suffire à faire la différence. Les tests Kellis-Amberlee font mal, et c’est voulu. La perte de sensibilité à la douleur fait partie des premiers signes de réplication virale.

Bon alors, maintenant vous voulez savoir si j’ai vraiment aimé, c’est ça ? Tss, tss, tss, ne soyez pas si pressés, j’y viens, j’y viens…

Alors pour faire court, j’ai passé un très bon moment avec ce premier tome, même s’il n’était pas aussi costaud que je l'espérais. Dans costaud, j’entends un peu plus corsé, qui me bouscule davantage. Les idées sont bonnes, les personnages réussis, mais il m’a manqué un tout petit peu de mordant, si vous voyez ce que je veux dire ;-)
Non, vous ne voyez pas ? Ce n’est pas grave, j’aurai l’occasion de développer le sujet dans d’autres chroniques, car ce n’est certainement pas le dernier roman de zombies que je lirai, sans parler du tome suivant qui me tend déjà les bras en titubant et raclant les pieds :D
Ami(e)s blogueuses, blogueurs, tenez-vous prêts !!!

(¹) D’après Steve Irwin, surnommé « le chasseur de crocodiles », animateur de télévision australien, mort en 2006, après avoir été mortellement blessé par une raie lors d’un tournage. (NdT)
Lettre G - 13 / 26

18 commentaires:

  1. Je ne suis pas très livre d'horreur, donc je doute le lire malgré ton avis globalement positif! (ahahah, ça m'arrive souvent de trouver qu'il manque un petit quelque chose au roman :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ;) On a tous nos genres de prédilection, où pas ! Merci d'être venue le commenter malgré tout :)

      Supprimer
  2. J'ai lu et beaucoup aimé le premier tome, il faut que je lise la suite ^^
    Belles fêtes <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Léa, très belles fêtes à toi également :)

      Supprimer
  3. Rhhha je l'avais adoré! Donc plus enthousiaste que toi :p
    Mais je suis contente qu'il t'ai quand même plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui oui, j'ai fait ma chipoteuse mais je l'ai vraiment apprécié quand même ! Merci MJ et à très bientôt :)

      Supprimer
  4. Tout à fait le le genre que je devrais aimer ! En lisant ta chronique je ne peux m'empêcher de faire l'amalgame avec le passage de Cronin...excellent livre sur les zombies que j'avais dévoré malgré le pavé ! Je note celui-ci à l'occasion ! Merci ma Lupa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un excellent livre de zombies qui se dévore... Autant dire que tu as parfaitement vendu ce pavé, qui est déjà dans ma bibli fort heureusement ;-) C'est moi qui te remercie ma Lili :)

      Supprimer
  5. Ha! J'adore ce billet et ta manière de nous livrer ton avis. Et ça donne sacrément envie d'en faire son 4 heures ^^ A défaut de me nourrir d'autre chose, je peux me nourrir de livres :)

    Et les citations de Georgia Mason me parlent tellement en ce moment que je te les pique! Merci :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh, c'est vraiment gentil ça ! J'espère que ce 4 heures te rassasiera si tu le tentes ;-)
      Moi aussi les citations de Georgia me parlent, j'ai toujours été adepte de la vérité, même si elle peut faire très mal parfois ^^
      Un grand merci à toi Marie :)

      Supprimer
  6. Je pense que ça pourrait me plaire énormément ! Je note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, je suis certaine qu'il te plaira ! Et surtout reviens me dire ce que tu en auras pensé ;-) Merci de ta visite et à très vite :)

      Supprimer
  7. Hahah, les fameux tests sanguins :) si tu ne l'as pas encore lue, je te conseille de dévorer la suite car je pense que la série n'apprécie pas une lecture trop "reposée".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends ton conseil au pied de la lettre et place le tome 2 dans ma pile à lire de janvier, allez zou ! Merci pour ton passage par ici :)

      Supprimer
  8. J'avoue que je me suis aussi posé la question des piqûres mais dans ma tête ça ressemblait aux tests de glycémie des diabétiques... qui ne laissent pas trop de passoires ! Penses-tu lire la suite ? J'avais beaucoup aimé ce tome 1 (même si on m'avait spoilé la fin, argh !), il faut que je termine la série.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vu la douleur et la profondeur des piqûres décrites, cela m'a semblé plus traumatisant que les tests de glycémie, mais c'est peut-être moi qui ai exagéré le truc ^^ Si on m'avait spolié la fin, j'aurais été dégoûtée, c'est moche de faire ça ! Oui, je compte bien continuer la série aussi. Merci de t'être arrêtée dans le coin ;-)

      Supprimer
  9. La couverture m'a beaucoup intriguée alors j'ai voulu en savoir plus sur le livre avec ton billet, je dois avouer que ce livre a l'air super intéressant, pas spécialement parce qu'il parle de zombies, mais parce que les personnes ont l'air géniaux. J'ai bien envie de découvrir ces bloggeurs en quête de vérité, mais aussi d'en apprendre plus sur tout ce qui se trame en 2034 ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors vas-y, pars à la découverte de ces blogueurs sans hésiter ! Depuis l'écriture de ce billet, j'ai terminé la trilogie dans son intégralité, et honnêtement, j'ai passé un excellent moment avec ! J'étais même un peu triste de quitter les personnages ^_^
      Reviens m'en dire des nouvelles si tu tentes l'expérience ;-)

      Supprimer