dimanche 2 août 2015

Magicienne de Didier Quesne

Résumé : La tradition veut que les enfants roux soient suspectés d'être liés avec le Diable. Alors, quand on s'aperçoit que la petite fille née le jour de la fête des morts est rousse, il y a de quoi déclencher la vindicte populaire. Il est vrai que Sylve n'est pas une petite fille comme les autres. Bien qu'elle ne comprenne pas ce qui la différencie des autres. C'est vrai qu'elle possède de nombreuses facultés qui feraient trembler le moindre habitant de son village. Toutefois, il s'avèrera qu'elle n'est pas un suppôt du Diable, mais une vraie magicienne ...

Fantasy  – 315 pages – Editions Nestiveqnen (2003)

Avis : ce roman de Didier Quesne est un peu tombé par hasard entre mes mains ! Au départ, il me fallait trouver un auteur commençant par la lettre Q pour mon challenge ABC de l’imaginaire, et puis de fil en aiguille cette lecture s’est également imposée pour la session fantasy du challenge de La Licorne… C’était aussi une excellente occasion de découvrir un auteur de fantasy française !

L’histoire débute dans un petit village médiéval reculé, dominé par un château en ruines, où la vie est rude à force de travail, et les rires absents ou exprimés en cachette. 
La seule fête de l’année, où plutôt réunion de village est Samheïn, la fête des morts. Il faut dire que pour perpétrer de lointaines croyances toujours bien ancrées, Samheïn était à l’origine destinée aux anciens dieux qui pouvaient encore roder près du village. Avec le temps elle est plutôt devenue un devoir, une sorte de passage obligé qui fait se rassembler les villageois  autour du puits pour conjurer le sort lié aux trépassés. 
Une année, Samheïn se déroule sous un ciel anormalement clément, pas de vent ni de pluie comme à l’accoutumé, mais au contraire un ciel clair où brillent de nombreuses étoiles autour d’une imposante pleine lune ! C’est sous ces curieux et inhabituels auspices météorologiques qu’Annie met au monde une petite-fille pas comme les autres ; Sylve.
Sylve est une "roussotte" comme on l’appelle, et à peine sortie du ventre de sa mère elle ne crie pas mais observe son entourage avec des yeux vifs et intelligents.

Le roman est bien construit, on assiste d’abord à l’enfance de cette petite fille différente qui va se voir très vite rejetée par l’ensemble des villageois, mais heureusement soutenue par une mère aimante et affectueuse ! Mais, quand la doyenne du village meurt, celle qui garantissait une certaine retenue dans le rejet dont elle et sa mère font l’objet, l’histoire commence à prendre un tournant peu réjouissant pour elles deux, et débutent alors les premières manifestations du pouvoir de cette étrange petite fille. 

Le récit se met en place peu à peu et nous laisse entrevoir la frontière entre magie noire et blanche au travers d’une histoire simple et bien tournée. Sylve devra choisir entre bien et mal, envahie de ce pouvoir qui la dépasse, rejetée et détestée des autres, avec l’amour de sa mère et l’attraction de la forêt pour seuls guides. Le récit nous emmène sur le chemin tortueux des croyances, de la peur du courroux de Dieu, où les manifestations attribuées au Malin laissent la part belle au pouvoir arbitraire de l’inquisition.
L’amour éclaire malgré tout cet univers rude et obscur, notamment grâce à de belles rencontres comme celle de Louise et son fidèle compagnon Baal !
Mais aussi par l’entrée en scène d’un Duc taciturne au cœur pur…

Didier Quesne a choisi d’utiliser du vieux français dans les dialogues entre ses personnages, et c’est justement ce langage inaccoutumé qui permet au lecteur d’entrer directement dans une ambiance moyenâgeuse, où les expressions et le vocabulaire rustiques volent presque la vedette à l’histoire en elle-même…

— Je n’aime point aller au puits, mère, disait-elle invariablement.
— Je sais, ma fillote. Tous les jours tu me le répètes. Et tous les jours je te dis que je nouls que tu restes pareille à une bête, sans envisager tes semblables. 
— Mais ils ne ragoûtent point ma présence à leurs côtés. Dès que j’apparais, il y a mésaise sur leurs minois. Je le sens. Même s’ils le tiennent fermement clôt en leur bec muselé, j’ois à demi ce qu’ils machèlent dans leur cap épais.
— Ne t’en va jamais narrer ça à quiconque, Sylve ! s’exclamait Annie quand elle entendait ces propos dans la bouche de sa fille.
— Je sais bien qu’il n’y a que toi qui le puisses entendre, mère. Même au François, je tais ce caractère.

Si je parle d’histoire dont on a volé la vedette, c’est que quelque chose a cloché pour moi de ce côté-là !
Le manque d’originalité a, sans doute, pas mal joué, car très vite je me suis attendue à la suite des événements, ne trouvant aucune surprise dans le déroulement de l’histoire. J’ai vaillamment tenté de me rattraper sur les personnages, mais sans grand succès car je me suis sentie un peu trop étrangère à leurs destins, tout en devinant ce qui allait leur arriver bien trop à l’avance. Du coup, je n’ai pas ressenti l’émotion souhaitée, et suis restée une spectatrice trop passive à mon goût.
Dernier petit regret ; le côté fantasy un peu trop « light » pour me rassasier pleinement… Les manifestations de pouvoir à coups de boules de feu où de télékinésie destructrice ne m’ont pas emportée dans leurs déferlantes vagues ! Je suis restée à côté, où plutôt derrière mes pages, bien à l’abri, sans même que l’odeur de soufre ne me chatouille les narines, un peu dommage !

Malgré ces petites déconvenues, j’ai puisé dans ce roman de bons moments de lecture et de généreux dialogues à l’empreinte adroitement médiévale ! Je le quitte avec un ressenti final en demi-teinte, très certainement dû à une attente trop grande !

Lettre Q - 10 sur 26
Lu dans le cadre de la 6ème session 
du Challenge de La Licorne



36 commentaires:

  1. Ca a l'air pas mal... Un jour peut-être :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pourquoi pas... Peut-être ton avis sera-t-il plus enthousiaste que le mien ^^ Merci et à bientôt :)

      Supprimer
  2. Le sujet est pourtant tentant, dommage pour le reste... :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le sujet me tentait bien, et c'est sans doute la raison pour laquelle j'avais placé la barre trop haute, j'étais en attente de quelque chose de plus consistant ^^ Mais j'ai lu de bonnes critiques par ailleurs... Merci pour tes fidèles visites :)

      Supprimer
  3. Ah les attentes... je sais ce que c'est ! j'ai été déçue dernièrement pour la même raison !

    Tu ne finis pas ce challenge sur un coup de coeur mais il est réussi ! Bravo pour ta motivation et tes chroniques savamment dosées et souvent très tentantes ! ;) Bise ma Lupa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être pas le bon moment pour ce roman, tout simplement ^^
      J'ai été ravie de participer à ton challenge et serai au rendez-vous pour la prochaine mouture en septembre, on ne change pas une équipe qui gagne ;-) Merci ma Lili, bises !

      Supprimer
  4. Rigolo le pourquoi tu as choisi ce livre. Le sujet est tentant, désolée que tu sois un peu "mitigée".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les challenges sont l'occasion de découvrir des romans que l'on n'aurait pas forcément pensé lire, j'aime bien ces trouvailles parfois improbables, même si le coup de cœur n'est pas toujours au rendez-vous ^^ Merci de ta visite :)

      Supprimer
  5. Merci pour cette chronique. Rien que pour comprendre l'extrait du roman, il m'a fallu doubler de concentration. Ce style d'écriture plonge bien dans l'ambiance mais j'ai peur qu'au final cela soit un frein à la compréhension de l'histoire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Passées les premières pages et la surprise qu'elles suscitent, ce n'est pas du tout un frein ! On comprend assez vite les expressions utilisées et après ce sont toujours les mêmes qui reviennent. On est carrément dans le bain, ambiance moyenâgeuse garantie ^^ Merci de t'être arrêtée dans le coin :)

      Supprimer
  6. Merci pour ta réponse rassurante sur ce sujet.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai découvert Didier Quesne il y a super longtemps. C'est le premier auteur de fantasy que j'ai lu. Je l'ai découvert avec Dragonne et ça a été un vrai plaisir - du haut de mes 13 ans, je l'avoue. J'ai déniché la suite il y a quelques jours que je lirai prochainement afin de me faire un regard neuf sur sa plume.
    J'espère que je ne serai pas déçue comme tu as pu l'être avec Magicienne - que je lirai aussi un jour. ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que sans être totalement déçue, je m'attendais à de la fantasy plus conséquente, sans doute une idée préconçue de ma part ^^ Mais je ne suis pas étonnée que tu aies gardé un excellent souvenir de la plume de Didier Quesne, il a vraiment une façon de mettre le lecteur en totale immersion, et si j'avais lu ce roman plus jeune sans doute aurais-je été totalement conquise ! Alors si un autre de ses romans croise ma route (pourquoi pas Dragonne ^^) je le découvrirai avec plaisir ! Merci pour ton enthousiaste petit message :)

      Supprimer
  8. Je crois qu'il est dans la PAL de ma sœur alors je vais lui piquer :p

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien c'est parfait ! Tu auras ainsi l'occasion de te faire ta propre idée, en espérant qu'il te plaira ! J'ai lu de bons avis le concernant ;) Merci pour ce petit mot Léa :)

      Supprimer
  9. Ton avis est intéressant mais j'ai trop de chose à lire en ce moment et pas assez d'heures dans ma journée. --' En tout cas je ne connais pas cet auteur mais l'utilisation du vieux français me rend curieuse. A mettre dans une liste pour plus tard !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis ravie d'avoir éveillé ta curiosité ;) C'est vrai que c'est l'éternel problème ; trouver le temps de lire tout ce qui nous fait envie ^^ Merci Julia pour tes gentils commentaires, et à bientôt :)

      Supprimer
  10. A lire le résumé, je t'avoue que je serais capable de lire ce roman uniquement parce que je suis rousse ! :)

    Malgré cet avis plutôt mitigé, qui soulève tout de même de bons points, je pourrais très facilement me laisser tenter s'il se trouvait entre mes mains...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est trop joli d'être rousse *_* Alors vas-y, tente le et revient me dire ce que tu auras pensé ! C'est un roman de qualité, et j'ai sans doute été un peu trop tatillonne à son sujet car d'autres l'ont beaucoup aimé ^^ Merci de t'être arrêtée par ici :)

      Supprimer
  11. De la fantasy dont les dialogues sont en vieux français, je ne pense pas que ça me plairait....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est très immersif ! Avec le recul le style d'écriture restera vraiment le grand atout de ce roman pour moi, et sans doute celui qui me poussera à découvrir d'autres romans de l'auteur... N'hésite pas à t'y aventurer, tu me diras ce que tu en auras pensé ;-) Merci de pour tes fidèles comm' :)

      Supprimer
  12. Je ne connais pas et le résumé me tentait bien mais dommage que le côté fantasy soit trop light et surtout que ça soit un peu trop prévisible...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après ce n'est que mon humble avis ^^ D'autres ont été plus emballés que moi, alors qui sait ? Peut-être que tu y trouverais ton compte... Merci d'avoir pris le temps de me lire :)

      Supprimer
  13. Malgré quelques petits points le roman a l'air assez sympa,je ne connaissais pas du tout. Mais dommage que ça n'ait pas été plus que ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente de te l'avoir fait découvrir et espère malgré mon avis un peu mitigé que tu auras envie de te faire ta propre opinion dessus ! Merci pour ta fidélité toujours renouvelée :)

      Supprimer
  14. Bon, je ne pense pas que cette lecture soit pour moi mais lire tes avis est toujours un plaisir :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup, tu est adorable ! À très bientôt Alison, bises :)

      Supprimer
  15. Merci pour cette critique. Bon, il est vrai que je n'écris pas d'une façon très travaillée, mais plutôt au fil de ce qui me vient en tête, alors il est possible que mon histoire soit un peu trop prévisible... Quant au "vieux français", je pense qu'il est plus intéressant de faire parler mes personnages dans un langage vaguement moyenâgeux, plutôt qu'en langue moderne, ce qui ne signifierait rien pour moi. Toujours est-il que votre critique rabaisse un peu mon ego (tant pis pour lui), et c'est salutaire, car on a vite fait de se penser digne du Goncourt.

    Didier Quesne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous d'être venu lire mon billet, j'en suis vraiment honorée ! Loin de moi l'idée de critiquer votre roman, et encore moins de rabaisser votre ego. J'ai seulement tenté de faire part d'un ressenti à l'instant T, tout à fait subjectif ^^ Sans doute n'étais-je pas dans les bonnes dispositions à ce moment-là pour l'apprécier à sa juste valeur... Pour preuve que votre écriture m'a séduite ; votre saga Sanglornis Prima vient tout juste de rejoindre ma pile à lire, et je suivrai votre actualité littéraire avec grand intérêt, heureuse de pouvoir continuer à découvrir votre univers dans le futur :)

      Supprimer
    2. Je comprends parfaitement, pas de problème. Quant à mon ego, pas davantage de problème, il en a vu et en verra d'autres... La critique pour elle-même est nécessaire et je la prends exactement comme elle vient. Merci de d'avoir lu cette histoire, et j'espère que les suivantes vous enchanteront.
      D. Quesne

      Supprimer
    3. Je n'en doute pas ! Merci encore :)

      Supprimer
  16. je t'ai déjà dit que j'étais rousse. Mwouamwaou (rire sadique diablique)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors vas-y, jette-toi dessus ! C'est l'occasion de laisser tes pouvoirs s'exprimer :D
      Et sinon, j'aurais beaucoup aimé être rousse *_* Merci pour ton petit mot :-)

      Supprimer
  17. Ce livre est pour moi ! ben oui quoi je m'appelle Sylvie pas loin de Sylve et je suis rousse...bon avec l'âge c'est plus blond vénitien mais petite c'était roux de chez roux !!!
    Ton avis est quand même assez positif pour me donner encore plus envie de le lire !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est évident, il est fait pour toi, tout concorde ;-) N'hésite surtout pas à le lire, je suis ravie d'avoir suscité cette envie ! A bientôt, et merci pour ton comm' enthousiaste :)

      Supprimer