lundi 23 février 2015

Anno Dracula de Kim Newman

Résumé : Londres, 1888. La reine Victoria s'est remariée avec le comte Dracula, qui entend répandre le vampirisme dans tout le royaume. Chaque soir, au crépuscule, les non-morts poursuivent les sang-chauds pour leur donner " le baiser des Ténèbres " et boire le sang qui leur assure l'immortalité. La terreur règne, toute révolte est impitoyablement réprimée, mais un mystérieux tueur au scalpel d'argent, en s'attaquant aux prostituées vampires, menace la stabilité du nouveau régime.

Fantastique - Horreur – 473 pages – Editions Bragelonne (2012)

Mon avis : Ce roman est un véritable tour de force !
Tant par son originalité que par ses références multiples et diverses.

On comprend rapidement qu’il s’agit là de l’œuvre d’un passionné du monde draculesque, qui a eu l’ingénieuse idée d’extrapoler sur l’éventualité d’un échec cuisant de Van Helsing et de ses comparses.
Partant de cette idée plutôt alléchante d’un Comte Vlad Dracula désormais libre de ses mouvements, il a su exploiter ce point de départ pour nous plonger avec habileté dans ce fog londonien recélant mystères, complots, et révoltes sous-jacentes et y fondre le célébrissime Jack l’éventreur version vengeur masqué anti-vampires.

En effet, quoi de mieux que cette époque Victorienne et ses mouvements de contestations sociales opposant prolétariat et aristocratie pour permettre l’accession au pouvoir de ce monstre sanguinaire en Prince consort prêt à remodeler le monde à son image ?


Les pièces du puzzle s’emboîtent parfaitement, les non-morts deviennent les aristocrates assoiffés et imbus d’eux-mêmes, et les prolétaires de vulgaires "fontaines à sang-chaud sur pieds". 
D’une idée ayant apparemment murit durant plusieurs années, on arrive à cette version finale vraiment aboutie et relevant avec brio un challenge plutôt audacieux.

J’ai été parfois un peu submergée par cet hyper référencement continuel. L’abondance de personnages référents qui défilent tout au long de l’histoire est presque souveraine, et j’ai eu la sensation que Kim Newman avait mis un point d’honneur à faire figurer ou à inclure un maximum de sources, sans que cela apporte toujours un réel bénéfice à l’intrigue (je suis dans l’exagération, mais ce concept s’est imposé à moi !) et je me suis aperçue finalement que l’identité où l’origine de l’être en question tenait parfois plus de l’anecdote que d’un réel besoin dans le déroulement de l’histoire.
Evidemment,  il est  difficile de s’approprier des personnages légendaires, et le choix de les utiliser a forcément un côté très restrictif, puisqu’il ne laisse la part belle qu’aux deux seuls individus vraiment intéressants – Charles Beauregard et Geneviève Dieudonné - entièrement imaginés pour l’occasion et aux charismes un peu sous-exploités.
J’aurais aimé voir leurs personnalités davantage creusées, et cette impression de superficialité a été renforcée par le système de narration que j’ai trouvé un peu haché, sans doute à cause de ses très courts chapitres successifs, qui ne m’ont pas permis d’y puiser l’émotion recherchée.
J’ai eu le sentiment que ce récit était destiné aux puristes du genre, dans lequel ils trouveront tous leurs héros mythiques adroitement intégrés à l’histoire, et se diront :
-« Ah mais oui ! C’est lui !!! » 
Alors rien que pour cela le pari, est brillamment relevé !
Les bonus sont très intéressants et permettent de suivre le cheminement de l’auteur et les différentes étapes de l’œuvre, ainsi qu’une fin alternative que j'ai trouvé vraiment attrayante…
Et puis, n’oublions pas la beauté de l’édition Bragelonne, super réussie !
Voilà mes impressions les plus fidèles, et même si elles peuvent paraître un peu trop mitigées, j’ai globalement beaucoup aimé cet Anno Dracula ! 
Pour preuve, la suite : Le Baron rouge sang m'appelle déjà irrésistiblement :) 
D'autres billets : Mariejuliet , Sanguine

20 commentaires:

  1. Enfin ta nouvelle chronique !! :) Je l'attendais avec impatience ;)
    Je ne suis pas une grande fan de vampire mais celui-ci obtient de très bonnes critiques, alors je prends note :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que dans le genre, il tire vraiment son épingle du jeu ! Merci Léa, toujours aussi fidèle et prompte à commenter, ça fait vraiment plaisir :)

      Supprimer
  2. Une très très bonne lecture pour moi, avec un équilibre entre enquête et monde surnaturel bien équilibrée. Ravie qu'il t'ai plu, même si ce n'est pas un 5/5.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée voir ta chronique et je l'ajoute avec plaisir en partage ;) Pas un 5/5 c'est vrai, sans doute parce que je ne me suis pas attachée aux personnages plus que ça ^^ Merci MJ :)

      Supprimer
  3. J'avais vu passer le roman à un moment mais c'est vrai que je n'y ait pas trop regardé de plus prés. Mais du coup tu me rends assez curieuse, le tout a l'air vraiment original! Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Original à coup sûr ! Tente-le si tu en as l'occasion, je pense qu'il devrait te plaire ;) Merci et à bientôt :)

      Supprimer
  4. moi aussi je suis curieuse, je l'avais vu a la fnac une fois, mais je n'ai pas regardé plus que ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'avantage c'est qu'il existe en format poche et également en numérique ! Merci Chris :)

      Supprimer
  5. Haaa, je meurs d'envie de le lire celui-là !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai ? Alors vas-y, fonce !!! Tu m'en diras des nouvelles ^^ Merci de ton passage par ici :) Quant à moi, je vais aller valider mon billet pour le challenge "Vapeur et feuilles de thé"...

      Supprimer
  6. Très bel avis qui donne très envie de découvrir le livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est très gentil ! Et je suis ravie d'avoir suscité ton envie de le découvrir :) Merci de ta visite et j'espère à bientôt !

      Supprimer
  7. Hou Hou, quelle belle chronique.. .et direction le Baron rouge sang dans la foulée, même pas le temps de coaguler :) Prend soin de toi Lup ^_^ @bientôt, Grybouille.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi hi, pas le temps de coaguler, comme tu dis ! Pour preuve ; il a rejoint ma PAL aujourd'hui même... Si ça c'est pas de la réactivité :D Merci de ta gentillesse et à bientôt !

      Supprimer
  8. J'ai beaucoup hésité en passant devant... J'avais peur d'un manque d'originalité ! Mais tu sembles enthousiasmé par l'approche... Je note ... bises ma Lupa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Question originalité, tu ne devrais pas être déçue ! La prochaine fois que tu passes devant, tu sais ce qu'il te reste à faire ;) Bises à toi aussi Lili !

      Supprimer
  9. Très belle chronique Lupa ! J'espère que la suite sera à la hauteur alors. Je le note si j'ai une envie de lecture vampirique :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Alison ! Vampirique mais pas seulement... Il est bourré de références et c'est vraiment ce qui fait son originalité ;)

      Supprimer
  10. J'ai un très bon souvenir de ce livre. Les références dont tu parles, je les ai plutôt ressenti comme une richesse. En fait, il y a tellement d'écrits sur les vampires depuis quelques temps, que ça m'a fait du bien de vraiment retrouvé les références et le mythe qui, selon moi, sont dans le même esprit.
    Cela dit, comme tu le dis très bien, en soit, ces références n'ont pas grand incidence sur l'intrigue.
    En tout cas, je suis bien contente d'avoir lu d'autres avis sur ce roman. Vas-tu lire le livre suivant ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, c'est une richesse dont je prends conscience encore davantage maintenant, avec le recul ! C'est d'ailleurs pourquoi j'ai fait rentrer la suite dans ma bibliothèque et que je suis impatiente de la découvrir. Et toi, comptes-tu lire "Le Baron rouge sang" ?
      Je te remercie d'être revenue sur cette ancienne chronique, ça me fait vraiment plaisir d'avoir ton retour sur cette lecture :)

      Supprimer