samedi 6 décembre 2014

La ballade de l’impossible de Haruki Murakami




Résumé : Au cours d'un voyage en avion, le narrateur entend une chanson des Beatles: Norwegian Wood. Instantanément, il replonge dans le souvenir d'un amour vieux de dix-huit ans. Quand il était lycéen, son meilleur ami, Kizuki, s'est suicidé. Kizuki avait une amie, Naoko. Ils étaient amoureux. Un an après ce suicide, le narrateur retrouve Naoko. Elle est incertaine et angoissée, il l'aime aussi. Une nuit, elle lui livre son secret, puis disparaît...



Drame - 445 pages – Editions 10/18 (2011)




Mon avis : Mon blog étant tout récent, je n’ai pas encore eu l’occasion de vous prévenir que je suis une fan inconditionnelle de Haruki Murakami
Murakamienne un jour, Murakamienne toujours ! Tel pourrait être ma devise ;-)
Cette ballade de l’impossible est mon 8ème roman de l’auteur, et sans doute mon préféré jusqu’à ce jour...

Impossible à décrire ou à comparer,
impossible à exprimer ou à faire partager à sa juste valeur,
impossible à oublier tout simplement…

Plus je me pose la question de savoir pourquoi je l’ai tant aimé ? Moins je trouve de réponses concrètes.
Peut-être ai-je tout simplement peur de mal formuler ma pensée ou les sentiments suscités en moi ?
Mais je me dois tout de même d’essayer, ne serait-ce que pour vous donner envie de le lire à votre tour.

Quand on parle d’immersion totale, je peux dire que c’est l’effet que j’ai ressenti puisque je suis sortie de là un peu désorientée, comme si je quittais une bulle.
Une bulle dans laquelle j’étais blottie durant toute ma lecture, et même quasiment en apnée durant certains passages, notamment celui du premier séjour de Watanabe à la « Maison des amis » pour rendre visite à Naoko. 
J’avais parfois l’impression que les bruits extérieurs me parvenaient de loin, et que la réalité s’était effacée pour laisser place à ce Japon des années 70.
Alors je vous laisse imaginer le vide que j’ai ressenti lorsque cette bulle a subitement éclaté en refermant le livre !

J’y ai retrouvé des thèmes récurrents de l’œuvre de Murakami, comme par exemple :
la distorsion des êtres et leur perception du monde,
la recherche et le droit au bonheur,
et cette solitude comme éternelle toile de fond.…
Et pourtant, il ne se répète jamais puisqu’il les aborde toujours sous un angle différent.

Un des grands atouts de ses personnages, c’est qu’ils ne sont pas envahissants. Comment dire… ? Ils laissent la place aux lecteurs de s’immiscer à leur côté, au cœur de l’histoire.
D’aucuns diront peut-être qu’ils sont trop fades, mais pas du tout ! Leurs traits ne sont pas forcés mais esquissés tout en finesse justement pour permettre à chacun d’entre nous d’y trouver ses propres repères, de s’identifier pour ressentir les émotions encore plus intensément.
La musique nous accompagne de chapitre en chapitre, telle une magie apaisante, pour mieux nous rappeler le pouvoir qu’elle peut avoir sur les blessures de l’âme.
Le rythme est lent, et même idéalement allongé pour nous happer et nous faire complètement perdre la notion du temps.

Si toute la littérature japonaise est comme ça, alors je signe tout de suite !

Bande-annonce du film sorti en mai 2011 et réalisé par Tran Anh Hung :
(que j'ai trouvé assez réussi !)

20 commentaires:

  1. Je n'ai encore jamais lu cet auteur et pourtant j'en entends beaucoup parler ! Je vais y remédier surtout avec une chronique aussi convaincante :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'encourage plutôt deux fois qu'une à le faire ;-) Merci Léa !

      Supprimer
  2. wahou, ton billet m'en donne des frissons!
    Ta phrase sur le pouvoir de la musique m'a touché... Je viens de lire un roman sur son pouvoir et c'était envoûtant.
    Je lis son dernier roman . C'est mon deuxième et je suis fan de sa façon d'écrire et de décrire. Merci pour ton billet <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhh, mille mercis à toi pour ce beau compliment Stellade *-*
      La musique est toujours omniprésente dans l'oeuvre de Murakami, c'est l'une des nombreuses raisons qui fait que j'adore ses romans ;-)

      Supprimer
  3. Un bon vieux classique Murakamien figurant également parmi mes favoris, même si pour ma part ma prédilection s'accorde plus particulièrement à "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil" (et ce malgré son titre plutôt maladroit en français xD) car il commence doucement mais j'ai trouvé la dernière partie bouleversante !
    Un certain nombre de ses romans tournent autour des mêmes thèmes et mettent en place des histoires semblables, je me dis que dans cette partie de son œuvre notre cher Haruki fait en quelque sorte figure de Modiano japonais haha
    (Enfin, toutes proportions gardées parce qu'il n'en est pas encore là niveau répétitivité, chez Patrick Modiano elle confère à l'abus, comme si il avait réellement écrit 10 fois le même roman ! Alors une fois, il est superbe, ça va, mais à force...)
    Alors je ne sais pas si tu as déjà lu du Modiano pour pouvoir me dire ce que tu penses de ma comparaison ?
    De mon côté j'ai englouti en une journée plus de la moitié de son nouveau roman, et ça fait plaisir ! En effet, techniquement je n'ai pas apprécier un Murakami depuis des années puisque la plupart de mes lectures satisfaisantes commencent à dater et que IQ84 ne m'a pas plu, étrangement j'ai du me résoudre à l'abandonner.
    Du coup j'avais peur de ne plus être touché par cet auteur, mais l'incolore Tsukuru a balayé mes craintes ! Il se rangerait d'ailleurs lui aussi plutôt dans la catégorie "Modianesque" de son œuvre, telle que je l'ai esquissée plus haut.

    Enfin bref, trêves de bavardages où je parle de tout sauf de ton bouquin ! :p
    Vive Murakami, vive la littérature japonaise, vive ton blog x)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh bien, ça c'est du commentaire, j'adore !!! Merci beaucoup :)
      Honte à moi, je n'ai jamais lu de Modiano... Je ne suis donc pas en mesure de rebondir sur ta comparaison, mais elle est intéressante et me motive pour réparer cette lacune au plus vite !
      Pour en revenir à ce cher Haruki, son dernier roman ainsi que quelques autres sont dans ma PAL, dont "Au sud de la frontière, à l'ouest du soleil", et je compte bien ne pas les délaisser trop longtemps ^^
      Je peux donc te dire à bientôt pour une autre discussion Murakamienne ;-)

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Si tu souhaites le découvrir un jour, commence par celui-là :)

      Supprimer
  5. Je ne m'y connais pas beaucoup en littérature japonaise mais c'est vrai que je suis assez curieuse de découvrir ça. Contente de voir que tu as passé un bon moment avec celui ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Melliane :) D'ailleurs j'ai très envie de me pencher plus avant dans la littérature asiatique en général, histoire de découvrir d'autres grands auteurs comme Murakami, même si je suis certaine qu'il est unique en son genre ^^

      Supprimer
  6. Je suis tout à fait d'accord avec toi : Murakamienne un jour, Murakamienne toujours ! J'ai adorée ce livre, comme tout ceux que j'ai lu de lui. Il faudrait que je me mette à son dernier d'ailleurs :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yessss ! Bienvenue au club ;-) Heureusement que c'est un auteur assez prolifique, nous avons encore de quoi nous faire plaisir ! Merci de ta visite :)

      Supprimer
  7. J'avoue que je n'ose pas tenter cet auteur... j'aime les choses qui bougent beaucoup et j'ai toujours eu peur de ne pas trouver mon compte dans ce genre de roman... Pourrais tu m'aiguiller sur une première lecture de cet auteur Lupa ! Il faut quand même que j'essaies, histoire de ne pas mourir idiote ! et d'en parler en connaissance de cause ! Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais aucun roman de Murakami qui bouge beaucoup à vrai dire...
      Mais si tu devais essayer malgré tout, je te conseillerais celui-ci en premier !
      A bientôt Lili :)

      Supprimer
  8. Tu en parles avec tellement d'enthousiasme que tu me donnes très envie de le lire :)
    Je n'ai pas encore vraiment eu l'occasion de découvrir la littérature Japonaise jusqu'à présent ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est peut-être l'occasion alors ;-) Quoiqu'il en soit, je suis ravie d'avoir suscité ton envie de découvrir la littérature japonaise ! Merci de ton passage :)

      Supprimer
  9. Ah Murakami ... ça doit faire deux ans que j'arrête pas de dire : "il faut que je le lise, il faut que je le lise" Après avoir lu ton ressenti dessus ça me donne encore plus envie. Je choisirais ce titre en 1er alors =) (tu es très convaincante ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super !!! Je suis ravie de t'avoir donné envie de sauter le pas ;)
      Avec Murakami, j'ai tendance à partager mon enthousiasme sans modération :D
      Merci pour ta confiance :)

      Supprimer
  10. J'ai tellement entendu parler de ce roman, mais je n'ai toujours pas franchi le cap, j'ai un peu peur de cette littérature japonaise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si tu dois découvrir l'univers d'Haruki Murakami et la littérature japonaise en général, je te conseille vraiment de commencer par celui-ci ! Il est très accessible et surtout enveloppant… Si tu te décides à le tenter, n'hésite pas à venir m'en dire des nouvelles ;-) Merci et à bientôt j'espère !

      Supprimer