dimanche 30 novembre 2014

Les Chroniques d'Alvin le Faiseur - T2 - Le prophète rouge de Orson Scott Card

Résumé : - « La terre est avec moi, frère, dit Ta-Kumsaw. Je suis le visage de la terre, la terre est mon souffle et mon sang.
 - Alors j'entendrai battre ton coeur dans le pouls du vent, dit Lolla-Wossiky.
 - Je rejetterai l'homme blanc à la mer, dit Ta-Kumsaw. »
1810, sur la Frontière des pionniers américains. Promis à l'avenir mystérieux et grandiose d'un "Faiseur", Alvin a dix ans. Le voici qui découvre le monde des hommes rouges, dont l'existence se confond avec les rythmes de la nature et de sa « musique verte ». Nouvelles épreuves, plus rudes; nouvelles révélations, plus extraordinaires. Après Le septième fils, Le prophète rouge ouvre Les chroniques d'Alvin à l'embrasement de l'Histoire, dans un récit magique et flamboyant.


Fantasy - 457 pages – Editions Folio SF (2000)
2ème tome de la saga Les Chroniques d'Alvin le Faiseur 

Mon avis : Lorsque j’avais quitté le petit Alvin à la fin du premier tome, j’avais pressenti que cette histoire était d’envergure, c’est pourquoi j’étais si impatiente de découvrir la suite ! Mais en refermant ce deuxième tome je réalise que j’avais sous-estimé ce qui m’attendait…


Comme son titre l’indique, ce second volet n’est pas centré sur Alvin, cet enfant aux talents extraordinaires, mais plutôt sur deux destins légendaires de l’Amérique du XIXe siècle.
Il s’agit de deux frères Shawnees, deux Indiens ayant réellement existé sous les noms de Tenskwatawa et Tecumseh.
Et là, Orson Scott Card fait encore très fort, il oriente histoire sur ces deux personnages emblématiques, dignes représentants d’un peuple dépossédé de ses terres et de l’anéantissement d’une culture.
Il nous emmène avec eux sur les chemins au cœur de la terre, dans les croyances ancestrales des Indiens et de leur relation très particulière avec la nature.
J’ai particulièrement aimé cette notion de musique verte, ressentie comme un chant secret offert par la terre à ceux qui la respectent, ces amérindiens en totale osmose avec la nature, la respectant pour tout ce qu’elle a à donner.
Il met aussi en lumière la perfidie de l’homme blanc qui se sert de l’alcool pour asservir des amérindiens rendus dépendants à ce poison et n’ayant plus d’autre choix que de se faire dépouiller plus facilement ensuite…
La magie est là aussi, toujours omniprésente, faisant partie intégrante du récit.
Comme dans le précédent nous croisons d’autres personnages illustres, de grandes figures historiques, pour donner foi à cette uchronie de la conquête de l’Amérique du XIXème siècle, tel un historien voulant réécrire l’histoire à sa manière et pour en révéler un sens profond
C’est ainsi que l’on croise Napoleon Bonaparte, le marquis de La Fayette, William Henry Harrison...
Car oui, ne l’oublions pas, ce n’est pas un récit historique, c’est une réécriture de l’histoire, mais quelle réécriture !
Ce que j’aime par-dessus tout, c’est que lorsque je suis ressortie de ce livre, que je me suis documentée sur ce qui s’était réellement passé, et que j’ai tenté de décrypter les événements précis d’une histoire que je ne connais pas bien, j’ai eu l’impression que ce livre était un cadeau !
Un cadeau sous forme de reconnaissance, un devoir de mémoire envers deux Indiens héroïques, dont je n’aurais peut-être jamais entendu parler mais qui dorénavant resteront graver dans ma mémoire. D’ailleurs, je vous invite expressément à découvrir le documentaire ci-dessous, en deux parties et relatant leur véritable histoire :

Merci pour eux Monsieur Orson Scott Card !





Lu dans le cadre de la 2ème session du Challenge de La Licorne

13 commentaires:

  1. Et bien avec une chronique comme ça ! comme veux tu que ne soyons pas tenté de monter le niveau de la PAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci Lili :) Il vaut la peine de mettre de côté toutes les bonnes résolutions de restriction de PAL, vraiment !!!

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup cet auteur qui est un maître du genre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un maître, tu as bien raison ! Et je suis bien contente de posséder la suite !
      Merci de ta visite Léa :)

      Supprimer
  3. Contente de voir que tu as finalement été encore plus surprise que prévu avec ce second tome mais qu'encore une fois tu as passé un super moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture forcément mémorable, c'est certain ! Si les tomes suivants sont de la même trempe, j'ai encore de bons moments en réserve ! Merci Melliane :)

      Supprimer
  4. je ne connais absolument pas ! merci pour cette découverte ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec plaisir Choco ! Et merci d'être venue la commenter :)

      Supprimer
  5. Ah la la ta chronique donne méga envie de lire cette réecriture de l'histoire (si j'ai bien compris le concept ^^)
    Surtout que j'aime quand un livre attise ma curiosité sur un sujet et me motive à chercher des informations. En plus, je connais assez peu de choses sur la culture amérindienne donc je note ! (mais j’avais déjà noté le 1er tome que tu avais chroniqué ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hey, merci Alison, je suis contente d'avoir réussi à attiser ta curiosité :)
      J'aime aussi quand une lecture me permet de glaner des infos, c'est tellement enrichissant d'en apprendre plus ^^

      Supprimer
  6. Je l'ai lu il y a longtemps, mais je n'avais pas été emportée comme toi :-s .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dommage, mais ça arrive ! As-tu lu les tomes suivants ?
      En ce qui me concerne, c'était peut-être la bonne lecture au bon moment ^^
      Merci de ton passage :)

      Supprimer
    2. Juste le suivant je crois mais pas de souvenir. L'essentiel c'est qu'il t'ai plu!

      Supprimer