mercredi 5 novembre 2014

Les Chroniques d'Alvin le Faiseur - T1 - Le Septième Fils de Orson Scott Card

Résumé : Au bord de la rivière Hatrack, près des forêts profondes où règne encore l'homme rouge, un enfant au destin exceptionnel va naître en des circonstances tragiques. Septième fils d'un septième fils, il détiendra, dit-on, les immenses pouvoirs d'un " Faiseur ", pour peu qu'il parvienne à échapper aux périls qui pèsent sur son existence. Car il est un autre pouvoir, obscur, prêt à tout pour l'empêcher de vivre et de grandir.
Nous sommes dans les années 1800, sur la terre des pionniers américains. Mais dans ce monde parallèle opèrent charmes et sortilèges, on y possède des talents à la dimension magique, et les ombres de présences bienveillantes ou maléfiques rôdent dans la nature.


Fantasy - 356 pages – Editions Folio SF (2000)
1er tome de la saga Les Chroniques d'Alvin le Faiseur 



Mon avis : Ce Septième fils aura été pour moi une révélation du talent indéniable d’Orson Scott Card, et outre que c’est mon premier roman de l'auteur, je l’ai apprécié pour de nombreuses raisons.
Commençons par le décor ; quoi de mieux que la colonisation d’un nouveau continent comme l’Amérique des pionniers pour mettre en scène toutes les différentes cultures et traditions, les croyances religieuses et les superstitions héritées des différents peuples (Indiens, européens…), permettant de créer dès les premières pages cette atmosphère très particulières d’une Amérique uchronique superbement crédible grâce notamment à l’ajout de véritables personnages célèbres (hommes politiques, écrivains…), venant en quelque sorte donner foi au récit en lui donnant une force supplémentaire.
Puis les personnages ; cette part d’humanité présente à tous les chapitres, et au travers de leurs épreuves traversées, à commencer par cette petite torche Peggy, première pièce du puzzle, et déjà investie d’un fort pouvoir laissant présager un lourd fardeau.
Mais aussi avec Mot-pour-mot, auquel je me suis immédiatement attachée, cet insolite voyageur-conteur inspiré apparemment par le peintre et poète pré-romantique britannique William Blake et apportant cette pointe de poésie qui affleure de temps à autre.
Tout sonne vrai puisque l’on se laisse guider, convaincus d’avance que la réécriture de l’histoire de cette  Amérique du XIXe siècle tiendra ses promesses. Tout nous conforte dans ce bien-fondé à commencer par les dialogues exprimés avec ce langage argotique des villageois. L’utilisation des charmes et la faculté innée d’utiliser la magie ancestrale n’en devenant que plus légitime.
J’ai également été captivée par cette approche du bien et du mal, apparemment chère à Orson Scott Card, dans laquelle il réussi a brillamment concilier débats théologiques, découvertes et apprentissage de dons extraordinaires, avènement de l’enfant élu, pouvoir de la nature et des éléments (eau, terre, etc…), et combat de l'Église contre les superstitions…
Evidemment la tâche de ce septième fils d'un septième fils reste nébuleuse, quelle est la nature réelle de ses pouvoirs, jusqu’où peuvent-ils aller, et dans quel but final ?
Et c’est justement tout le sel de ce premier tome ; nous mettre en condition optimale avec de solides bases pour passer à la suite avec le Prophète rouge, comme autant de pistes ouvertes et restées en suspens...

8 commentaires:

  1. J'ai adoré cette série, je te souhaite de bons moments avec les tomes suivants ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super ! Alors j'ai encore de quoi me régaler ;-) Merci de ton passage :)

      Supprimer
  2. Je ne connaissais pas du tout ce livre mais là je le veux !!!! o_O

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi qui aime la littérature américaine, il devrait te plaire ! As-tu déjà lu du Orson Scott Card ? A bientôt Léa :)

      Supprimer
  3. ça a l'air intéressant et différent, je ne connaissais pas du tout ! Merci !

    RépondreSupprimer
  4. Réponses
    1. A découvrir donc !!! Merci de ta fidélité Chris :)

      Supprimer